Vue détaillée: Radio Hochstift – Radio Hochstift

“Le Petit Prince” est le livre le plus connu et le plus lu de France. L’histoire de conte de fées y est apparue pour la première fois il y a 75 ans.

Livre préféré

Paris (dpa)? “De rien ? dessine-moi un mouton! ” Cette phrase ne commence pas seulement l’amitié entre un avion accidenté et le petit prince.

C’est là que commence le conte de fées du livre du même nom d’Antoine de Saint-Exupéry, devenu un succès mondial. Avec 200 millions d’exemplaires vendus, c’est l’ouvrage le plus connu, le plus traduit et le plus lu de la littérature française.

En France, 400 000 exemplaires sont vendus chaque année, un volume de ventes qui fait du «Petit Prince» un best-seller constant. Dans l’année Corona 2020, selon un sondage, avec la «peste» d’Albert Camus, c’était l’une des lectures préférées des Français. Un phénomène littéraire.

Le livre à succès de l’auteur et pilote Antoine de Saint-Exupéry a été publié pour la première fois en France le 6 avril 1946. L’histoire féerique du petit blond était la dernière œuvre de Saint-Exupéry. Près de deux ans avant la publication du livre, il a été tué dans un accident d’avion le 31 juillet 1944, à l’âge de 44 ans. Des parties de la machine n’ont été découvertes que plusieurs années plus tard dans la mer près de l’île de Riou au sud de Marseille.

L’éditeur français Gallimard qualifie l’histoire du livre de phénomène. Il a été publié par Gallimard au début du mois d’avril il y a 75 ans. Comme l’écrit l’entreprise traditionnelle sur son site Internet, peu de temps après, à la fin du mois de juin, environ 10 000 exemplaires de la première édition ont été vendus. En 1958, dix-neuf réimpressions de la version de poche avaient paru, dit-on. À partir de 1980, le livre culte pour enfants est devenu le livre préféré de toute une nation. Aujourd’hui, Gallimard a le titre comme un conte de fées pour adultes, comme un livre pour les jeunes, sous forme reliée, en livre de poche ou en CD dans son programme.

Pour l’éditeur Marc Wiltz, le livre n’a jamais vraiment été un conte de fées pour enfants. «Au lieu de cela, Saint-Exupéry a écrit une histoire en mémoire de l’enfance», a-t-il déclaré dans une interview à l’agence de presse allemande à Paris. Pour l’auteur, le “Petit Prince” est une parabole qui traite de la vie humaine. “Avec des symboles très simples, Saint-Exupéry aborde des thèmes tels que l’amour, l’amitié, le pouvoir, la solitude et la mort.”

Le livre, avec ses dessins enfantins réalisés par l’auteur lui-même, n’est que superficiel pour les jeunes lecteurs. “Vous ne pouvez vraiment comprendre les symboles qu’en tant qu’adulte”, a expliqué Wiltz. Dans son livre «Le Tour du Monde en 80 Livres» (avec 80 livres à travers le monde), il fonde le triomphe phénoménal du «Petit Prince». Tout dans le livre est réel, fictif et symbolique, comme un condensat de vie. Mais l’homme de 59 ans donne une autre raison: le petit prince tient un miroir devant les adultes. La principale question qu’il pose aux lecteurs pour lui est la suivante: qu’avez-vous fait de vos rêves d’enfance?

Saint-Exupéry a également exprimé cette idée plus ou moins explicitement dans son histoire. «Les gens formidables étaient autrefois des enfants, mais seuls quelques-uns s’en souviennent», écrit-il dès le début. Dans la dédicace de l’œuvre, il indique également clairement qu’il offre le livre en cadeau à son meilleur ami – un adulte.

«L’amour c’est avant tout écouter en silence», «On ne voit clairement qu’avec le cœur», «L’essentiel est invisible aux yeux»: Le «Petit Prince» est plein d’aphorismes et de sagesse. La Fondation Antoine de Saint-Exupéry à Lyon a donc choisi le 29 juin, jour de l’anniversaire de l’auteur, pour être le Petit Prince Day en 2020.

Avec le jour, l’institution veut célébrer chaque année “les valeurs humanistes” du livre. Comme l’expliquait la fondation fondée en 2008, l’œuvre est un plaidoyer pour plus d’humanité et de sensibilité.

Pour Alban Cerisier des éditions Gallimard, «Le Petit Prince» est le testament littéraire de Saint-Exupéry. Le livre est dans une certaine mesure un autoportrait qui reflète l’humeur et la vision du monde de l’auteur, a déclaré le spécialiste. Et ils étaient tout sauf bons au moment où le best-seller mondial a été créé.

Lorsque l’auteur et pilote lyonnais a écrit l’œuvre, il était en exil à New York, où il a souffert de la situation politique en Europe. Parce qu’il y avait la guerre là-bas, la France a été occupée par les troupes allemandes en 1942. De plus, il y avait des problèmes de santé et un sentiment d’aliénation qui le hantaient même après plus de trois ans à New York, où son livre était déjà paru le 6 avril 1943.

On dit que l’idée du best-seller est née d’une expérience de mort imminente. Saint-Exupéry doit effectuer un atterrissage d’urgence dans le désert du Sahara en 1935. Plusieurs jours se sont écoulés avant que les Bédouins ne le sauvent. Il se sentait “plus abandonné qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan”, comme il l’écrit dans le livre à succès, lorsqu’il entendit soudain une petite voix lui dire: “S’il te plaît … dessine-moi un mouton!”

© dpa-infocom, dpa: 210405-99-88123 / 3