Vega est revenu voler, il a mis en orbite 6 satellites – Agence ANSA

Le lanceur européen Vega est revenu voler, après l’anomalie qui en novembre 2020 a conduit à la fin prématurée de la mission VV17, et a mis en orbite le satellite français Pléiades Neo 3, construit par Airbus Defence and Space, plus cinq microsatellites, entre dont le norvégien Norsat 3 et quatre cubesats pour les opérateurs Eutelsat, NanoAvionics / Aurora Insight et Spire, pour des applications allant de l’observation de la Terre aux télécommunications. C’était aussi le deuxième lancement en moins de 72 heures pour Arianespace, la société qui gère les lancements européens.

Vega est parti dans la nuit de la base européenne de Kourou (Guyane française) et avec son vol VV18 le lanceur de l’Agence spatiale européenne (ESA) conçu, développé et construit en Italie par Avio, a utilisé son “ distributeur ” spécial qui permet d’apporter en orbite plusieurs satellites de tailles différentes, à savoir le système Ssms (Small Spacecraft Mission Service) testé en vol VV16 de septembre 2020. La capacité de transporter des groupes de satellites en orbite avec une charge principale “augmente la polyvalence du Vega pour rivaliser dans le marché des microsatellites et offrir aux clients plus d’opportunités de lancement », note Avio dans une note.
Le prochain vol de Vega, le VV19, est attendu d’ici l’été, ajoute la compagnie.

«Nous sommes fiers de l’excellent travail d’équipe qui a conduit à ce vol et je tiens à remercier toute l’équipe et nos partenaires pour le travail accompli ces derniers mois afin que Vega puisse voler à nouveau avec succès», commente le PDG d’Avio, Giulio Ranzo. “Malgré une année très difficile, gâchée par Covid, Avio – poursuit Ranzo – a fait preuve de résilience et de ténacité, comme le montrent également les résultats 2020 et la clôture des contrats à long terme pour la future Vega C”.

Outre le deuxième lancement dans les 72 heures, pour Arianespace celui de Vega était également le troisième en 2021, après les deux de Soyouz le 25 mars et le 26 avril depuis la base spatiale russe Vostochny. «Le retour en vol réussi de Vega suit les recommandations de la commission d’enquête indépendante du vol VV17, organisée par Arianespace et l’ESA et mise en œuvre par Avio», note Arianespace dans une note. Avec un financement de l’ESA, poursuit Arianespace, «le service SMS sera bientôt intégré par Mls», c’est-à-dire le Multi Launch Service envisagé sur le nouveau lanceur européen Ariane 6.

“Je félicite les équipes Arianespace, Esa et Avio pour le retour réussi en vol de Vega”, a déclaré le directeur général d’Arianespace, Stéphane Israël. “Je suis particulièrement fier – a-t-il ajouté – de l’action de tous ceux qu’ils se sont mobilisés pour porter. c’est l’exploit de deux lancements, venant de deux continents différents, en moins de 72 heures ».