Une lettre de Victor Hugo avec un hommage à Dante Alighieri et à l’Italie retrouvée à la Scala – Corriere Milano

En 1865, pour le 600e anniversaire de la naissance de Dante et l’inauguration de la grande statue devant l’église de Santa Croce à FlorenceVictor Hugo a été invité par le Gonfalonier de la ville à participer aux célébrations de Dante. Florence était la capitale de l’Italie depuis le 3 février 1865. Hugo, comme Dante, était en exil parce qu’il avait participé à l’insurrection contre le coup d’État de Napoléon III du 2 décembre 1851. Depuis son exil à Guernesey, où il avait écrit Les Misérables, ce père du pays en exil… a répondu au premier citoyen de Florence en envoyant une Lettre à Dante. On a découvert que la première copie de cette lettreécrit par le copiste d’Hugo avec des corrections manuscrites par l’auteurqui est conservé dans les archives du Museo Teatrale alla Scala et sera lu pour la première fois en italien jeudi. sur streaming sur le site de La Scala à partir de 19h30. (restera les jours suivants) : l’actrice Laura Marinoni lira la lettre tandis que le pianiste Orazio Sciortino interprétera des pièces de Liszt inspirées par Dante et Hugo.

Cette copie de la Lettre à Dante, accompagnée d’une missive de Hugo datée du 4 mai 1865, ne semble pas être adressée à qui, mais a dû être envoyé à Arrigo Boito, le librettiste de Giuseppe Verdi… et frère de l’architecte Camillo, qui a conçu la maison de repos pour musiciens de Piazzale Buonarroti. En fait, dans les archives de Scala, il y a une deuxième lettre de Hugo à Boito, également de la même année.. Les deux hommes se connaissaient et à sa mort, Boito a laissé les documents aux Archives de la Scala. Un deuxième exemplaire de la Lettera a Dante, également transcrit par un copiste, a été envoyé par Hugo au Gonfaloniere de Florence pour être lu sur la piazza.

Dans la missive qui l’accompagne, Hugo écrit qu’il s’agit là d’un acte juste après ce que le Parlement français a fait contre l’Italie. Il fait référence à laAccord de Fontainebleau du 15 septembre 1864 entre le Royaume d’Italie (né le 17 mars 1861) et Napoléon III, qui prévoit le retrait des troupes françaises de Rome en échange d’un engagement de l’Italie à ne pas envahir les États pontificaux et à ne pas faire de Rome sa capitale. Hugo demande que, avant la lecture publique qui doit avoir lieu à Florence, la lettre soit traduite en italien.. Cela n’arrivera pas et la lecture en italien aura lieu. seulement aujourd’hui, 160 ans plus tard..

La Lettre à Dante en français et met en évidence la haute valeur morale et politique assumée par la figure de Dante dans le processus d’identification nationale du peuple italien : Dante et l’Italie sont identifiés, écrit HugoL’Italie se personnifie dans Dante Alighieri. Comme lui, elle est vaillante, réfléchie, hautaine, magnanime, apte au combat, apte à l’idée ; comme lui, elle mêle la poésie et la philosophie en une synthèse profonde ; comme lui, elle veut la liberté ; comme elle, elle a la grandeur qu’elle met dans sa vie, la beauté qu’elle met dans son œuvre. L’Italie et Dante se fondent dans une sorte d’interpénétration mutuelle, ils s’identifient l’un à l’autre, ils brillent l’un dans l’autre.

Hugo parle d’une Italie enfin unie et sortie de l’enfer, et invite les Italiens à aimer leurs villes, qui sont la patrie de l’Italie comme l’est l’âme de Dante. Puis il ajoute : Une longue éclipse a accablé l’Italie, une éclipse pendant laquelle le monde a eu froid, mais l’Italie a vécu. Il mentionne les grands Italiens : Michel-Ange, Colombo, Galilée et Beccaria… et ajoute que l’Italie, opprimée, a créé l’éducation du monde. Il conclut, presque prophétiquement, par une invocation à une Europe unie sur la base de ses poètes. Une fête comme celle-ci, l’Allemagne la célèbre pour Schiller, l’Angleterre pour Shakespeare puis l’Italie pour Dante. Et l’Europe se joint à la fête, c’est une communion sublime, chaque nation donne aux autres une partie de sa Grande, l’union des peuples se dessine avec la communion des peuples. Le site progrès marcher de plus en plus par tel ou tel chemin de lumière, et ainsi nous arriverons, pas à pas, et sans trembler à la grande réalisation, ainsi nous, les enfants de la dispersion, entrerons dans la concorde, ainsi tous par la seule force des choses, par la seule force des idées, nous arriverons à la fraternité, à la paix, à l’harmonie. Il n’y aura plus d’étrangers, la terre sera une seule patrie.

Cette lettre a été interprété en français par l’actrice et marquise Adelaide Ristori… le mardi 16 mai 1865 devant Santa Croce et, comme le rappelle une chronique de La Nazione di Firenze, l’émotion du public n’avait plus de retenue ni de mesureles dames ont commencé à agiter leurs mouchoirs, les hommes à taper frénétiquement dans leurs mains ; de la foule est sorti un cri Vive la France ! Et mille voix ont répondu Hourra ! Du côté où les représentants français étaient assis, on s’est exclamé. Vive l’Italie !“. Parmi les nombreux ouvrages, même non essentiels, que les éditeurs publient sur Dante à l’occasion du 700e anniversaire de sa mort, la meilleure place serait peut-être pour cette Lettre de Victor Hugo.

25 mars 2021 | 07:25

© REPRODUCTION RÉSERVÉE