Un toast hollandais pour un “ avenir meilleur ” avec la réouverture des cafés à succès de Covid – FRANCE 24

Publié le:

La Haye (AFP)

Les Néerlandais ont afflué aux terrasses de cafés mardi pour leur premier verre au soleil pendant six mois alors que les Pays-Bas sont devenus le dernier pays européen à alléger les mesures contre les coronavirus.

La réouverture des bars et des terrasses extérieurs, ainsi que des magasins non essentiels sans rendez-vous, est intervenue le même jour que la fin d’un couvre-feu qui a déclenché les pires émeutes du pays depuis des décennies.

“C’est super d’être ici avec ma petite amie et mes amis. Je pense que ça fait du bien après six mois à l’intérieur”, a déclaré Marvin Erhart, 26 ans, dans un café sur l’une des principales places de La Haye.

Les Pays-Bas sont le dernier d’une série de pays européens après la Grande-Bretagne, l’Italie, le Portugal et la Suisse qui ont commencé à rouvrir à l’approche de l’été et que les effets de la vaccination commencent à se faire sentir.

La décision néerlandaise intervient malgré une charge quotidienne élevée de cas de coronavirus, avec 8713 signalés mercredi et une moyenne de plus de 7700 par jour au cours de la semaine dernière.

Au total, les Pays-Bas ont enregistré 1,47 million de cas et 17 093 décès, sur une population de 17 millions.

Le gouvernement du Premier ministre Mark Rutte parie sur le fait que les Pays-Bas intensifient leur programme de vaccination à démarrage lent et sur le fait que la plupart des cas concernent désormais des personnes plus jeunes moins vulnérables.

La réouverture des terrasses de cafés, qui peuvent fonctionner de 12h à 18h, avec un maximum de deux personnes par table socialement distancée, est dans l’air du temps.

“C’est incroyable d’être de retour”, a déclaré Jonathan den Hoed, 25 ans, un autre client de café à La Haye.

“C’est une partie des Dutchies, être dehors sur une terrasse et être entre amis après le travail et sortir boire un verre, manger quelque chose.”

– ‘Je me suis réveillé très excité’ –

Comme ailleurs dans le monde, le gouvernement néerlandais a subi des pressions pour assouplir les restrictions et rouvrir un secteur dévasté par la pandémie.

La police néerlandaise a arrêté mardi 50 personnes à Amsterdam lors de la fête nationale de la fête des rois alors qu’elle dispersait des foules de fêtards.

Les Pays-Bas ont jusqu’à récemment été en dessous de six mois de leurs mesures les plus strictes de la pandémie, ayant initialement essayé mais échoué à limiter les cas avec un «verrouillage intelligent» qui était l’un des plus détendus d’Europe.

L’introduction du couvre-feu nocturne en janvier a été particulièrement impopulaire, provoquant quatre nuits d’émeutes dans les villes néerlandaises.

Les entreprises ont grillé mercredi l’assouplissement des mesures contre les coronavirus.

“Aujourd’hui, je me suis réveillé très excité, car aujourd’hui c’est un petit peu un nouveau départ vers un avenir meilleur”, a déclaré Sophia Kahtane, 31 ans, gérante de café à La Haye.

“Les réservations sont terminées, les gens sont ravis de venir dîner et prendre un verre à l’extérieur, légalement, et de ne pas être critiqués par la police ou des représentants du gouvernement.”

La réouverture suscite des inquiétudes, la ville de Maastricht, dans le sud des Pays-Bas, demandant aux Belges de ne pas traverser la frontière, leurs propres terrasses devant rester fermées jusqu’au 8 mai.

“Les terrasses seront bondées partout aux Pays-Bas”, a déclaré Kahtane. “C’est une bonne journée.”