Un prêtre de Banff utilise l’adresse de Holyrood pour appeler à l’inclusion et au soutien de tous les Écossais après avoir été invité à donner un temps de réflexion

Un prêtre de Banff a appelé les politiciens à traiter tout le monde sur un pied d’égalité en livrant l’hebdomadaire “Time for Reflection” aux députés à Holyrood.

Le père Piotr Rtyel, prêtre de l’église Notre-Dame du Mont-Carmel RC, s’est adressé à la salle par liaison vidéo depuis sa chaire, après avoir été nommé pour le faire par le député du nord-est Stewart Stevenson.

Le père Rytel a déclaré aux membres que c’était “un honneur” de s’adresser à eux, profitant de l’occasion pour parler de l’inclusion et de l’importance de soutenir les “nouveaux Écossais” pour qu’ils puissent réaliser leur potentiel ici.

Il a dit : “Comme vous le savez, avec les difficultés actuelles liées à Brexit et Covid-19, nous devons nous concentrer encore plus sur les besoins de chaque individu vivant en Écosse, et leur apporter tout le soutien dont ils ont besoin. En tant que prêtre, cela implique de toucher à l’aide sociale et au bien-être, ainsi qu’aux individus et à leur développement personnel.

“Tous les Européens de l’Est ne viennent pas en Écosse pour travailler dans l’industrie alimentaire ou pour faire d’autres travaux de ce type. De nombreuses personnes ambitieuses ont besoin de soutien pour réaliser leurs rêves et leurs aspirations dans le pays qu’elles ont choisi, l’Écosse. Ils veulent utiliser leurs talents pour qu’ils s’épanouissent, à la fois dans leur propre intérêt et pour rendre ce pays meilleur et plus prospère. Nous sommes aussi les nouveaux Écossais”.

Le père Rytel a quitté la Pologne pour l’Écosse en août 2013. Il a d’abord passé six ans à Inverness en tant qu’aumônier polonais de l’église catholique romaine St Mary’s et a été nommé prêtre sous l’autorité du diocèse d’Aberdeen.

Il dirige sa messe de veillée dominicale à Banff en deux parties, l’une en anglais devant une congrégation d’environ 40 personnes et l’autre en polonais, sa langue maternelle, devant environ 120 fidèles.

Il a déclaré aux députés qu’il ne devrait pas être nécessaire que les gens soient étiquetés “indigènes” ou “étrangers” et que tous les Écossais vivent et se développent sur un pied d’égalité.

“Nous reconnaissons la nécessité actuelle de développer la diversité et l’inclusion”, a-t-il ajouté. “Les personnes qui arrivent dans ce pays veulent réaliser leurs rêves, et nous devons veiller à ce que leur liberté de professer leur foi et de conserver leur langue maternelle et leur identité nationale soit chérie et encouragée.

“Je vous demande, s’il vous plaît, que le Parlement écossais continue à faire ce qui est très apprécié par les personnes de foi, d’où qu’elles viennent, et que vous continuiez à soutenir et à respecter tous ceux qui veulent faire de l’Écosse leur patrie”.

M. Stevenson a ajouté : “Au fil des ans, j’ai eu le plaisir de nommer de nombreux ministres locaux, pasteurs, prêtres et autres pour délivrer le Temps de réflexion et leurs contributions ont toujours été à la fois réfléchies et stimulantes.

“J’ai donc été ravi qu’une autre candidature de ma circonscription soit acceptée pour cette partie importante de la semaine du Parlement”.