Un guide complet pour voyager en France cet été au milieu de COVID-19 – SchengenVisaInfo.com – SchengenVisaInfo.com

Pour tous ceux qui souhaitent se promener dans les rues de France cet été, visiter les boulevards historiques de Paris, faire du kayak dans les Gorges de Daluis, ou profiter des vignobles et des champs de lavande de Provence, cela pourrait être possible très bientôt car ce dernier envisage de assouplir ses restrictions à partir du 9 juin.

Avant de commencer à planifier votre voyage en France, voici un guide détaillé de ce que vous devez savoir.

La France fait partie des pays de l’Union européenne qui maintiennent certaines des restrictions COVID-19 les plus strictes depuis 2020. Bien que la France ait ouvert les frontières aux visiteurs l’été dernier, le pays a été bloqué trois fois depuis lors.

La France est entrée dans son troisième verrouillage national le 3 avril en raison d’une augmentation des cas de COVID-19, et maintenant le comté rouvre à nouveau prudemment depuis le dernier verrouillage.

Les restrictions de voyage intérieures ont déjà été levées depuis le 3 mai, permettant aux résidents de voyager à nouveau à l’intérieur du pays.

De plus, le couvre-feu national nocturne en vigueur depuis le 16 janvier a été raccourci de 21 h 00 à 6 h 00 le 19 mai. Il est prévu que le couvre-feu soit encore repoussé de 23 h 00 à 6 h 00 à partir du 9 juin et soit entièrement levé. avant le 30 juin.

Restrictions d’entrée actuelles pour les voyageurs hors de l’UE

Les voyageurs entrant en France en provenance d’un pays hors UE à des fins essentielles sont soumis à une obligation de quarantaine de sept jours dans un lieu de leur choix.

Cependant, les restrictions doivent être assouplies le 9 juin.

Les personnes arrivant d’Argentine, du Brésil, du Bangladesh, du Chili, de Guinée, d’Inde, d’Afrique du Sud, du Pakistan, du Népal, du Qatar, du Sri Lanka, de Turquie, des Émirats arabes unis, de Colombie, de Bahreïn, du Costa Rica et d’Uruguay doivent présenter un COVID-19 négatif. test effectué au moins 36 heures avant le voyage et sont soumis à une quarantaine de dix jours.

Depuis le 31 mai, toutes les personnes arrivant du Royaume-Uni sont obligées de se mettre en quarantaine pendant sept jours en raison des inquiétudes concernant la variante indienne, qui se propage rapidement dans le pays.

Qui pourra entrer en France cet été ?

Actuellement, la France maintient des restrictions d’entrée assouplies pour l’UE et plusieurs autres pays tiers, dont ici l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande et Singapour.

À l’exception des pays de l’UE, les arrivées en provenance des micro-États européens et des pays de l’espace Schengen – Andorre, Cité du Vatican, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin et Suisse – sont également soumises à des restrictions plus assouplies lors de l’entrée en France.

Toutes les personnes originaires d’une UE ou de tout autre pays mentionné ci-dessus seront autorisées à entrer en France à condition qu’elles présentent un résultat négatif au test COVID-19 effectué dans les 72 heures suivant le départ et une déclaration sur l’honneur, qui indique que la personne ne présente aucun symptôme COVID-19. .

L’exigence de test s’applique à toutes les personnes de plus de 11 ans et en France, tout le monde doit garder son masque dans les transports en commun ou dans des zones fermées, garder la distance sociale et limiter les contacts avec d’autres personnes.

Les autorités françaises ont révélé qu’elles fourniraient des tests PCR gratuitement à toutes les personnes visitant le pays cet été.

Il est également prévu que les autorités françaises mettent en place le système dit de « feux tricolores » avant le 9 juin, qui s’appuiera sur les données fournies par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

« Concernant les pays qui sont hors de l’espace européen, nous allons travailler sur des listes et des couleurs. Il y aura les pays verts, les pays oranges et les pays rouges », a déclaré le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne.

Par conséquent, la France établira quels pays peuvent visiter en fonction de leur taux épidémiologique.

Selon une déclaration du président français Emanuel Macron, à partir du 9 juin, les restrictions seront assouplies pour les voyageurs titulaires d’un passeport COVID-19, ce qui devrait prouver que le voyageur a été vacciné contre le COVID-19 ou a un résultat de test négatif.

Aucun détail sur les spécifications du passeport n’a encore été donné par les autorités françaises.

« Pass Sanitaire » – La version française du passeport européen COVID-19

Les personnes voyageant en France au cours des prochains mois d’été pourront prouver leur état de santé grâce au passeport européen COVID-19. Le passeport peut être utilisé au format papier ou numérique, et les voyageurs pourront passer la frontière en utilisant le code QR qui est étiqueté sur le passeport.

La France est déjà devenue le premier pays d’Europe à commencer à tester le passeport numérique COVID-19 via une application.

En France, si vous avez le QR code du passeport de vaccination sur votre téléphone, cela signifie que vous disposez d’un “Pass Sanitaire”, qui donne accès à divers événements publics ayant lieu dans le pays au cours de cet été.

A partir du 9 juin, ceux qui souhaitent assister à des concerts de musique, de grands théâtres, des tournois de tennis à Roland Garros, des festivals, des grands casinos ou monter à bord d’un bateau de croisière devront obligatoirement se munir du Pass Sanitaire.

Néanmoins, le Pass Sanitaire ne sera pas requis pour visiter les lieux où le public est en mouvement permanent et en plein air, dont ici la Tour Eiffel.

Assurance voyage – un must pour chaque voyageur en France

Il est fortement suggéré à tous ceux qui envisagent de voyager en France cet été de souscrire une assurance voyage étendue couvrant les situations épidémiques et pandémiques pour s’assurer qu’ils puissent économiser leur argent au cas où leur voyage serait annulé en raison de la situation du coronavirus.

Avant de souscrire l’assurance voyage pour la France, chacun doit vérifier si elle comprend des prestations médicales et de faibles franchises pour les dépenses, couvre au moins 50 000 € de frais médicaux d’urgence et 250 000 € de couverture d’évacuation d’urgence.

Vous pouvez souscrire une protection d’assurance médicale de voyage pour la France à très faible coût auprès de MondialCare, AXA Assistance ou Europ Assistance à un coût très faible.

Qu’est-ce qui sera ouvert en France cet été ?

Depuis le 19 mai, musées et cinémas ont ouvert en France avec une capacité limitée. Cela signifie que le musée d’Orsay, le Louvre et plusieurs autres monuments sensationnels tels que le Mont Saint Michel en Normandie sont désormais ouverts aux touristes.

Les spectateurs sont autorisés à rentrer dans les musées, arènes, monuments, théâtres, auditoriums avec un public assis d’une capacité de 800 personnes en intérieur et de 1 000 personnes en extérieur.

Les restaurants, bars et cafés sont également autorisés à servir à des tables extérieures jusqu’à l’heure du couvre-feu. Cependant, puisque le couvre-feu sera repoussé de deux heures, à partir du 9 juin, les restaurants et bars de Paris seront également autorisés à servir à table dans des environnements intérieurs. Néanmoins, seul un maximum de six personnes sera autorisé par table. Les commerces non essentiels rouvriront également leurs portes.

D’autres sites majeurs mettront plus de temps à s’ouvrir aux visiteurs. Disneyland Paris devrait ouvrir ses portes aux visiteurs avec des billets pré-réservés le 17 juin, et tout le monde devra garder son masque.

La Tour Eiffel ouvrira le 16 juillet et le Moulin Rouge le 10 septembre. Tous ceux qui souhaitent visiter la Tour Eiffel doivent noter que le nombre de visiteurs sera limité à 10 000 chaque jour et que les ascenseurs fonctionneront à 50 % de leur capacité.

Les visiteurs doivent toujours porter des masques dans les lieux publics intérieurs tels que les halls d’hôtel, les musées, les cinémas, ainsi que dans les principales rues de la ville qui sont très fréquentées, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Situation actuelle du coronavirus en France

La France est l’un des pays européens les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19, avec près de 5,7 millions de cas et 109 528 décès au 1er juin.

Les cas de COVID-19 montaient en flèche plus tôt cette année, mais les chiffres ont ensuite considérablement diminué en mai. Néanmoins, la situation reste critique en raison des inquiétudes concernant les capacités hospitalières.

Au cours des sept derniers jours, la France a signalé 91 infections pour 100 000 habitants

Jusqu’à présent, la France a administré au moins 36 079 378 doses du vaccin COVID-19. En supposant que chaque personne ait besoin de deux doses pour être complètement vaccinée, cela signifie qu’environ 26,9 % de la population du pays a été vaccinée.

Au cours de la semaine dernière seulement, la France a signalé qu’une moyenne de 485 984 doses avaient été administrées chaque jour. À ce rythme, il faudra environ 28 jours pour administrer suffisamment de doses à 10 % supplémentaires de la population.