Un Britannique arrêté en France pour des liens avec le terrorisme en Syrie – The National

La police antiterroriste a arrêté un Britannique au terminal du tunnel sous la Manche en France, qui revenait des combats en Syrie.

L’homme, 37 ans, a été détenu au port de Coquelles dans une zone où les autorités britanniques ont le droit d’interroger les personnes prévoyant de se rendre au Royaume-Uni.

Il était soupçonné de se préparer à des actes terroristes et d’appartenir à une organisation interdite. Un autre mandat d’arrêt pour sa détention a été obtenu jeudi, ce qui pourrait le maintenir en détention sans inculpation jusqu’à mardi.

La police métropolitaine de Londres a refusé de donner plus de détails sur l’homme ou le groupe auquel il aurait été lié.

La police a déclaré qu’il avait été arrêté mercredi «dans le cadre d’une opération pré-planifiée. L’arrestation concerne une activité présumée en Syrie ».

Les chiffres de l’année dernière ont montré que la Grande-Bretagne n’a poursuivi que 10% des combattants terroristes étrangers qui sont revenus d’Irak et de Syrie.

Le gouvernement britannique estime qu’un cinquième des 900 personnes qui ont voyagé du Royaume-Uni pour rejoindre les rangs de l’Etat islamique en Syrie ont été tuées, tandis que les deux autres cinquièmes sont toujours dans la région.

Mais seuls environ 40 des 360 qui sont retournés au Royaume-Uni ont été poursuivis, a déclaré Jonathan Hall, l’examinateur indépendant de la législation sur le terrorisme. Il a déclaré que les chiffres soulignaient la difficulté d’obtenir des preuves de crimes sur le champ de bataille.

Plusieurs personnes ont également été arrêtées après s’être rendues en Syrie pour combattre pour les forces kurdes contre l’Etat islamique.