Total ajoute des chargeurs ultrarapides pour VE à 300 stations en France – CleanTechnica

Hier, nous avons publié un nouveau rapport sur les ventes de véhicules électriques en France. Certains commentateurs se sont rapidement plaints des options de recharge des VE en France (un sujet que nous connaissons bien pour avoir parcouru le pays à plusieurs reprises). Puis, il y a quelques heures, un autre commentateur, Pitounetnous a dirigés vers d’excellentes informations récentes sur ce sujet en provenance de France.

Le géant pétrolier et gazier Total, qui possède des stations-service (c’est-à-dire des stations d’essence et de diesel) dans toute l’Europe, prévoit d’ajouter des chargeurs de VE ultrarapides dans 300 stations en France.

L’objectif est d’installer les 300 bornes de recharge ultrarapides d’ici la fin de l’année 2022. Elles auront chacune une capacité de 175 kW.

Pitounet a ajouté quelques commentaires pertinents sur le plan : “C’est énorme. Je pense que cela va changer la donne. Total est partout et leurs stations sont toujours bien placées. Je ne sais pas dans quelle mesure nous pouvons croire que Total réalisera ce projet à temps, mais je pense qu’ils se rendent compte qu’ils en ont besoin pour garder leurs clients dans les stations d’autoroute où ils vendent de la nourriture et d’autres goodies.” En effet, si l’on considère la part des véhicules rechargeables dans les ventes d’automobiles en France ces jours-ci, l’écriture est sur le mur des toilettes des stations-service.

Total a actuellement 20 000 points de charge installés dans 5 pays (France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Allemagne), mais il s’agit principalement de chargeurs plus lents. Globalement, l’entreprise a bien l’intention de porter ce nombre à 150 000 d’ici 2025.

“L’idée est d’avoir un réseau parfaitement complémentaire sur le réseau Total avec une station tous les 150 kilomètres pour répondre aux besoins des utilisateurs sur de longues distances”, explique Stéphane Chambon, directeur des affaires publiques et des comptes stratégiques de Total Marketing France. “300 seront déployés le long du réseau routier national, notamment sur les autoroutes, et le reste dans les zones urbaines où nous développerons des hubs de recharge.”

La station de recharge est également plus adéquate et plus tournée vers l’avenir au niveau de la station que certaines que j’ai vues. Pour l’instant, elles sont principalement équipées de 6 à 8 ports de recharge, mais elles prévoient également la possibilité d’augmenter ce nombre en fonction de la demande. Que pouvons-nous attendre d’autre d’un véritable exploitant de stations-service ?

“Tout cela sera harmonisé et piloté par une plateforme unique avec une approche européenne. L’ensemble du réseau a été passé au peigne fin et les stations équipables ont toutes été identifiées. Nous sommes dans la phase de planification des travaux avec un plan de montée en puissance jusqu’en 2022”, a déclaré un autre responsable des relations publiques, Xavier Bourat.

Le paiement sera possible grâce à un simple QR code. Le système de paiement actuel est le paiement à la minute car c’est ce que la réglementation exige pour le moment, mais l’objectif est de passer à un modèle de paiement au kWh.

Bien que Total soit effectivement une société pétrolière et gazière, elle apparaît sur le site Internet de la Commission européenne. CleanTechnica de temps en temps en raison de sa longue implication dans l’industrie solaire, notamment par la propriété de SunPower, mais pas seulement. En outre, elle a acheté le plus grand réseau de recharge de VE de Londres à la fin de 2020. Le réseau, Source London, comprend plus de 1 600 points de charge. Dans l’ensemble, il semble que la direction de Total soit l’une des plus conscientes ou ouvertes au fait que l’avenir est aux technologies à émissions zéro, des panneaux solaires aux stations de recharge. À titre de comparaison, imaginez qu’Exxon achète le plus grand réseau de recharge de VE de la ville de New York ou de San Francisco.

Pour illustrer sa vision globale de la situation, Total s’est également attaché à alimenter les stations de recharge en énergie renouvelable. “Total Gas &amp ; Power Limited, une autre filiale de Total, fournira au réseau Source London de l’électricité 100% renouvelable pour les stations de recharge. Il semblerait que les utilisateurs de Source London ne verront aucune différence de service, du moins dans un premier temps”, indiquions-nous en octobre.

Bien sûr, de manière générale, les majors pétrolières et gazières européennes ont pris conscience du virage écologique en cours et se sont lancées dans le jeu. Comme je l’ai écrit à propos de l’acquisition de Total, ” il y a maintenant une tendance à ce que les géants du pétrole et de l’énergie acquièrent ou investissent dans des entreprises de recharge de VE. Il y a quelques années, Shell a acheté NewMotion, BP a acheté le plus grand réseau de recharge du Royaume-Uni (Chargemaster) en 2018, et Engie a acquis EVBox, deux des investissements les plus notables dans le secteur.”

Quelle sera la prochaine annonce de recharge de VE de la part d’un géant du pétrole &amp ; gaz ?

Que pensez-vous des projets de Total dans le domaine de la recharge des VE ?

&#13 ;
&#13 ;

&#13 ;
&#13 ;

Vous appréciez l’originalité de CleanTechnica ? Envisagez de devenir un membre, un supporter ou un ambassadeur de CleanTechnica – ou un mécène sur Patreon.
Vous avez un conseil à donner à CleanTechnica, vous voulez faire de la publicité, ou vous voulez suggérer un invité pour notre podcast CleanTech Talk ? Contactez-nous ici.

Nouveau podcast : Prévision des ventes de VE et des batteries de VE et prix des métaux – Entretien avec le responsable de la recherche sur l’énergie propre de BloombergNEF.