TLC: Data4 mise 350 millions sur la croissance des datacenters en Italie – ANSA Nuova Europa

(ANSA) – MILAN, AVRIL 07 – Data4, l’un des principaux opérateurs et investisseurs français et européens sur le marché des data centers, a annoncé aujourd’hui un prêt bancaire record de 620 millions d’euros qui lui permet de développer sa “ puissance de concentration ” en Europe et L’Italie, où elle dispose déjà d’un site à Cornaredo (Milan), vise 350 millions. Le groupe a pour objectif de doubler son chiffre d’affaires en 5 ans.

«Le financement qui vient d’être obtenu est particulièrement important pour le positionnement de Data4 en Italie, car il nous permet de répondre à la tendance de développement positive du marché auquel nous assistons», souligne le Country Manager de DATA4 Services Italie, Davide Suppia. «Face à la numérisation croissante du pays, le financement nous permet de porter le plan d’investissement en Italie à 350 millions d’euros (on parle de 100 millions d’euros supplémentaires à ajouter aux 250 alloués) – précise Suppia – d’ici 2024 ils 10 Datacenters seront opérationnels, 5 d’entre eux sont déjà occupés aujourd’hui avec des clients actifs, tandis que le sixième est en phase de test et sera prêt en juillet. En février 2022, un autre Data Center sera ouvert “.

Le prêt de 620 millions d’euros a été accordé par trois banques, Deutsche Bank, Société Générale et SMBC, co-arrangeurs, teneurs de livre et souscripteurs de cette opération.

L’opération, rappelle une note, est un élément clé de la stratégie 2020-2024 annoncée en mai 2020 par le Groupe qui, entre autres prêteurs, est également soutenu par AXA IM – Real Assets. Avec les ressources supplémentaires, il prévoit d’augmenter la capacité électrique du campus de Marcoussis de 100 MW à 200 MW, ce qui en fera le campus de centres de données le plus puissant d’Europe, et d’augmenter considérablement le nombre de centres de données sur les campus existants en Italie et en Espagne et de s’étendre dans Allemagne, Europe centrale et Scandinavie. (POIGNÉE).

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA