Ticker Coronavirus mercredi: 50 millions de canettes Biontech supplémentaires ce trimestre | MDR.DE – MDR

08h00 | Forte critique de l’application Luca

Neumann a expliqué le problème mercredi comme suit: “Si vous scannez le code QR, vous pourrez non seulement vous enregistrer sous votre nom à l’avenir, mais vous pourrez également voir où vous étiez auparavant.”

Des recherches sous le titre «Lucatrack» ont montré que la vulnérabilité était «évidente et inutile» et témoignaient d’un «manque fondamental de compréhension des principes fondamentaux de la sécurité informatique». Les développeurs de la start-up berlinoise neXenio ont déclaré: “Nous avons immédiatement désactivé cette option et merci pour le message.”

Le déploiement subventionné par le pays de logiciels non contrôlés est interdit pour le traitement de données de santé et de mouvement très sensibles.


Porte-parole de la CCC Linus Neumann

L’application, qui a été principalement développée pour les smartphones, est financée par douze États fédéraux, dont la Saxe-Anhalt, à partir des recettes fiscales. Selon une étude de Netzpolitik.org, cela représente 20 millions d’euros – y compris pour une connexion d’application aux autorités sanitaires. Le CCC a appelé à l’arrêt des fonds et au contrôle fédéral des finances de revoir leur allocation. Personne ne devrait être obligé d’utiliser l’application pour participer à la vie publique.

07h01 | Chercheur: les tests obligatoires sont indispensables

Les chercheurs sur les aérosols considèrent que les tests obligatoires dans les entreprises sont inévitables. Le membre de la Société internationale pour la recherche sur les aérosols, Gerhard Scheuch, a déclaré à MDR AKTUELL que lorsque des personnes infectées expiraient, de plus en plus de particules s’accumulaient dans un nuage à l’intérieur. Si quelqu’un entre ensuite dans le bureau, cette personne pourrait être infectée. Selon l’Institut de technologie de Karlsruhe, les particules peuvent rester dans l’espace pendant des heures. Il faut donc le tester pour s’assurer que personne n’est infecté. Le cabinet fédéral a décidé hier que les entreprises devaient proposer à leurs employés au moins un test par semaine.

06h30 | Drosten estime que de nouvelles mesures sont nécessaires

En raison de la situation dans les unités de soins intensifs, le virologue Christian Drosten s’attend à de nouvelles mesures en plus du «frein d’urgence» prévu à l’échelle nationale. Dans le “Coronavirus Update” de NDR-Info, l’expert de la Charité de Berlin a déclaré: “Je pense qu’il faut réagir différemment en fonction de la situation qui se déroule actuellement dans les hôpitaux.”