28 octobre 2020

Impact du verrouillage : Les transactions numériques ont chuté en avril, selon les données du NPCI

Les paiements numériques ont été réduits à néant en avril, alors que les activités économiques du pays étaient pratiquement paralysées en raison du verrouillage national, selon les données publiées par la National Payments Corporation of India (NPCI).

La valeur des transactions IMPS (Immediate Payment Service) en avril est tombée à environ 1,21 trillion de roupies en avril, contre environ 2,02 trillions de roupies en mars. Le nombre de transactions était de 122,5 millions en avril, contre 216,8 millions en mars, a déclaré l’ICPN sur Twitter et Facebook. En février, avant le début du verrouillage, le compteur de l’IMPS avait enregistré 247,8 millions de transactions d’une valeur de 2,15 billions de roupies.

A lire également : Aarogya Setu obligatoire dans les zones de confinement ; les entreprises privées s’interrogent sur le déplacement

Le système IMPS est généralement utilisé pour les transactions allant jusqu’à 50 000 roupies. La baisse de ces paiements, 43,72 % par rapport à février, et 40 % depuis mars, indique une énorme contraction des activités économiques.

De même, les transactions effectuées par le biais de la BHIM et de l’UPI (Système unifié de paiement) ont chuté de 26,7 %, passant de 2 600 milliards de roupies en mars à 1 5100 milliards de roupies. Le nombre de transactions est passé de 1250 millions à 990 millions entre avril et mars. En comparaison, le mois de février a vu 1330 millions de transactions pour un volume total de 2,23 billions de roupies.

Comme les véhicules sont restés hors des routes, la collecte des péages a connu un sérieux plongeon. Le volume des transactions est tombé à 247,58 crore en avril pour environ 10 millions de transactions, de 1421,01 crore en mars à 84,5 millions de transactions. Il s’agit d’une forte baisse de 82,58 % en valeur.

Bharat Billpay a connu une baisse de valeur relativement moins importante. Le total de ses transactions est tombé à Rs 1371. 17 crore, contre 1953,99 crore en mars. Le nombre de transactions en avril est tombé à 12,77 millions, contre 15,84 millions en février. Toutefois, le nombre de factures en direct a augmenté, passant de 182 en mars à 190 en février.

A lire également : L’Inde et la Chine sont durement touchées par les coronavirus, selon le PDG de Colgate

Le seul segment qui a connu une augmentation des paiements est celui des paiements biométriques basés sur le système Aadhaar (AePS). Le volume en avril était de 147087,6 millions à travers 411,5 millions de transactions, de 10 170,31 crore en mars à 181,8 millions de transactions, selon les données du NPCI. Cela pourrait s’expliquer par le fait que le ministre des finances Nirmala Sitharaman a introduit, le 26 mars 2020, un programme d’aide au secteur informel, qui combinait une aide en espèces et une aide alimentaire en utilisant la validation biométrique basée sur Aadhar.