8 août 2020

Google intègre la technologie de notification d’exposition dans le prochain Android 11

Google intègre son système de notification d’exposition (ENS) dans le prochain Android 11 et les gens pourront utiliser les applications de notification d’exposition sans avoir à activer le paramètre de localisation de l’appareil.

Google a déclaré qu’il a fait cette mise à jour pour les notifications d’exposition uniquement et que toutes les autres applications et services seront toujours interdits d’effectuer des balayages Bluetooth à moins que le paramètre de localisation de l’appareil ne soit activé.

Les applications de notification d’exposition (appelées auparavant applications de recherche des contacts) utilisent la technologie Bluetooth pour aider les gouvernements et les organismes de santé à réduire la propagation de COVID-19 par la recherche des contacts.

“L’ENS a été conçu de telle manière que ni le système ni les applications qui l’utilisent ne peuvent déduire la localisation d’un appareil par balayage Bluetooth, et les applications qui sont autorisées à utiliser l’ENS sont soumises à des politiques supplémentaires qui interdisent la collecte automatique de la localisation”, a déclaré Dave Burke, vice-président de l’ingénierie chez Google, dans un article de blog vendredi.

Selon des rapports, Google se prépare à rendre public Android 11 le 8 septembre.

Selon Google, dans les versions actuelles d’Android, lorsque vous activez le paramètre de localisation de l’appareil, votre téléphone continue d’interdire l’accès à toutes les applications, y compris les applications Google, qui n’ont pas la permission d’utiliser la localisation de l’appareil.

Si vous activez le paramètre de localisation de l’appareil pour utiliser l’ENS, cela n’affectera pas les décisions que vous avez déjà prises concernant des applications spécifiques. Vous pouvez toujours voir et modifier les applications qui ont accès à la localisation de votre appareil en allant dans Paramètres, puis Localisation et autorisations des applications.

En mai, Google s’est associé à Apple pour lancer le système de notification d’exposition (ENS) et l’a mis à la disposition des autorités de santé publique du monde entier dans leur lutte contre le Covid-19.

À ce jour, les autorités de santé publique ont utilisé l’ENS pour lancer dans 16 pays et régions d’Afrique, d’Asie, d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud, et d’autres applications sont actuellement en cours de développement.

Lorsqu’une exposition est détectée, les autorités de santé publique disposent désormais d’une plus grande souplesse pour déterminer le niveau de risque associé à cette exposition sur la base des informations techniques de l’API.

“Les valeurs d’étalonnage du Bluetooth pour des centaines d’appareils ont été mises à jour pour améliorer la détection des appareils à proximité”, a déclaré Google.

L’API permet désormais l’interopérabilité entre les pays, suite aux réactions des gouvernements qui ont lancé des applications de notification d’exposition.

“Nous avons amélioré la clarté, la transparence et le contrôle pour les utilisateurs. Par exemple, les paramètres des notifications d’exposition sur Android comprennent désormais un simple bouton marche/arrêt en haut de la page. En outre, les utilisateurs verront également un rappel périodique si l’ENS est activé”, a informé Google.

–IANS

na/

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).