Tampon et quarantaine prolongés pour ceux qui reviennent de l’étranger – SiViaggia

Ils restent obligatoires au 15 mai 2021 le mesures de confinement liés aux arrivées de pays européens et oui Pays non européens faible risque. Le Ministre de la Santé, Roberto Speranza, a signé l’arrêté prolongeant les obligations de tampon et de quarantaine de 15 jours, initialement prévu jusqu’au 30 avril.

Le document, signé le 29 avril, confirme la interdiction d’entrée en Italie depuis Brésil, sauf exceptions, et interdit l’entrée et le transit sur le territoire national aux personnes qui, dans les quatorze jours précédant le voyage, ont séjourné ou ont transité Inde, Bangladesh o Sri Lanka.

Depuis ces pays, le retour sera autorisé uniquement aux citoyens italiens qui ont enregistré leur résidence en Italie à une date antérieure à l’ordonnance susmentionnée, à condition qu’ils ne présentent pas de symptômes du Covid-19.

Plus précisément, ceux qui arrivent des pays de l’UE et des pays non européens à faible risque doivent tampon moléculaire ou antigénique dans les 48 heures précédant l’entrée en Italie, avec un résultat négatif, et remplissez une auto-certification.

Quel que soit le résultat du prélèvement moléculaire ou antigénique, il est également nécessaire de se soumettre à une surveillance médicale et à une isolement fiduciaire pour une période de 5 jours (dans le cas où vous revenez des pays de la liste C) ou 10 jours (pour ceux qui reviennent des pays de la liste D ou E).

À la fin de la quarantaine obligatoire, il est également nécessaire de subir un tampon supplémentaire moléculaire ou antigénique. Enfin, vous devrez communiquer votre entrée en Italie au Département de prévention de la société de soins de santé compétente pour la région.

La mesure, prolongée jusqu’à la mi-mai, a été adoptée avant les vacances de Pâques pour “décourager” les voyages à l’étranger pour le tourisme.

Nous vous rappelons que les pays deliste C, auxquels l’ordonnance fait référence sont les suivants: Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark (y compris les îles Féroé et Groenland), Estonie, Finlande, France (y compris Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte et à l’exclusion des autres territoires situé hors du continent européen), l’Allemagne, la Grèce, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas (hors territoires situés hors du continent européen), la Pologne, le Portugal (y compris les Açores et Madère), la République tchèque, la Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne (y compris les territoires du continent africain), Suède, Hongrie, Islande, Norvège, Liechtenstein, Suisse, Andorre, Principauté de Monaco, Israël, Royaume-Uni, Irlande du Nord.

Nell ‘liste D des pays non européens faible risque épidémiologique en revanche, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la République de Corée, le Rwanda, Singapour et la Thaïlande sont inclus. La liste E, en revanche, comprend le reste du monde qui, cependant, ne peut pas être atteint depuis l’Italie pour le tourisme.