Rémy Loneux 5 mai 2019

National rempli contre Progreso avec plus que suffisant et a préparé la classique de la meilleure façon.

Il a un match entre les deux, mais Alvaro Gutierrez a accepté ce samedi dans une conférence de presse qui pense déjà “un peu” dans la rencontre le dimanche 12 dans le Champion du siècle par la qualification à dix-huit déjà assuré dans la Copa Libertadores.

“Aujourd’hui, nous allons commencer à penser à Cerro Porteño et un peu au classique”, a-t-il dit. Et il a expliqué qu’une victoire contre les Paraguayens ne signifie pas une grande différence car ” personne ne vous assure que lorsque vous sortirez en premier, vous aurez des adversaires plus faciles. Toutes les équipes sont bonnes.

Bien qu’il n’ait pas encore défini quelle équipe se classera mardi à 19h15 dans le Grand Central Park. “Voyons comment les joueurs ont fini. Corujo, j’ai dû l’enlever parce qu’il était un peu chargé. Ramírez et Amaral ont été battus.

En ce qui concerne la victoire 4:0, il a admis que ” le résultat était un peu mensonger. Et il a blâmé l’avantage rapide. “Nous avons ouvert le jeu rapidement et les espaces sont apparus. C’était la même chose avec River. C’est ainsi qu’il a mis en avant ” les trois points dont nous avions besoin et maintenir l’objectif à zéro “.

N’avait pas non plus Rafa Garcia, Bergessio et Octavio Rivero.

“J’ai mis la meilleure équipe dont je disposais, sans risquer d’en perdre une seule qui ait du bon sens, parce qu’il y a une série de matches.

Et il pourrait donner des minutes à certains qui dans l’avenir peut avoir besoin comme protagonistes comme Mathías Cardacio, qui “n’avait pas de minutes. Il peut nous aider et nous en avons besoin pour filmer.

Enfin, il a assuré que le fait d’avoir la possibilité d’être le DT de Nacional en remportant une victoire dans la première classique du Champion du siècle ne lui donne rien. “Tout ce que je veux, c’est essayer de gagner où que je sois. Principalement parce que nous réduirions de trois points. Le reste est anecdotique.

Passionné de voyage, je ne peux pas rester en place et je mets toujours un point d'honneur à découvrir la culture de chaque pays que je visite. Je suis une personne curieuse de nature, un peu touche à tout, j'ai beaucoup d'intérêts sur tout ce qui touche à l'actualité et l'économie.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*