Sources Eliseo, “ deux ou trois ans d’extradition ” – ANSA New Europe

(ANSA) – PARIS, 28 AVRIL – «Jusqu’à 2 ou 3 ans» sera nécessaire pour l’extradition effective des anciens terroristes italiens arrêtés aujourd’hui en France. Des sources de l’Elysée l’ont dit, en précisant le processus judiciaire qui s’ouvrira avec des audiences au cas par cas en cour d’appel.

Un recours devant la Cour suprême sera alors possible, donc – une fois la procédure terminée – il appartiendra au Premier ministre de publier un décret d’extradition. Contre lequel, une fois de plus, un recours peut être formé devant le Conseil d’État.

Les mandats d’arrêt contre 10 personnes pour lesquelles la France est disposée à accorder l’extradition vers l’Italie “clôturent définitivement” l’histoire des anciens terroristes des années de plomb qui ont fui et protégés par la doctrine Mitterrand en France.

L’Italie, selon ce qui a été divulgué, a une liste de 200 personnes qui se sont échappées entre les années 70 et 80 et sont susceptibles d’être extradées. (MANIPULER).

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA