14 août 2020

L’UE approuve l’aide hongroise à l’investissement en faveur de l’usine lithium-ion BSF de Toray

L’aide à l’investissement de 46,5 millions d’euros accordée par la Hongrie à l’entreprise chimique Toray pour une nouvelle usine de films séparateurs de batteries dans la région de Közép-Dunántúl, en Transdanubie centrale, est conforme aux règles communautaires en matière d’aides d’État, a déclaré la Commission européenne le 2 juillet.

L’aide contribuera au développement de la région tout en préservant la concurrence, a déclaré la Commission, ajoutant que l’aide à l’investissement de 46,5 millions d’euros accordée par la Hongrie soutiendra l’investissement de 397 millions d’euros de Toray dans une nouvelle usine de production de films séparateurs pour batteries lithium-ion (BSF) dans la région de Közép-Dunántúl en Hongrie.

Les BSF sont un élément clé des batteries au lithium-ion, utilisées dans l’électronique grand public, les systèmes de stockage d’énergie et les véhicules électriques. Elles fonctionnent comme le séparateur des deux principaux éléments constitutifs d’une batterie, empêchant les courts-circuits tout en permettant le mouvement des ions. Le projet, qui a débuté en 2019 et devrait s’achever en 2023, devrait créer près de 200 emplois directs. L’usine de production est située à Közép-Dunántúl, une région éligible aux aides régionales en vertu d’un traité sur le fonctionnement de l’UE. Il s’agira de la première usine de Toray pour la production de BSF en Europe.

La Commission a déclaré qu’elle avait évalué la mesure d’aide au regard des lignes directrices concernant les aides d’État à finalité régionale pour la période 2014-2020, qui permettent aux États membres de soutenir le développement économique et l’emploi dans les régions les moins développées de l’UE et de favoriser la cohésion régionale dans le marché unique.

La Commission a déclaré que sans le financement public, le projet n’aurait pas été réalisé en Hongrie ni dans aucun autre pays de l’UE ; l’aide est limitée au minimum nécessaire pour déclencher l’investissement en Hongrie ; l’aide à l’investissement contribuera à la création d’emplois ainsi qu’au développement économique et à la compétitivité d’une région défavorisée.

La Commission a conclu que les effets positifs du projet sur le développement régional l’emportaient clairement sur toute distorsion de la concurrence provoquée par l’aide d’État.