18 septembre 2020

L’Ouzbékistan sollicite un nouveau prêt de 55,8 millions d’euros sur 20 ans de la FDA pour stimuler le secteur de l’hydroélectricité

Le 27 août, le ministère de l’énergie de l’Ouzbékistan a annoncé qu’un accord de prêt sur 20 ans, d’une valeur de 55,8 millions d’euros, avait été signé avec l’Agence française de développement (FDA). Ce prêt servira à financer une série de projets dans le secteur hydroélectrique de l’Ouzbékistan.

Selon le ministère de l’énergie de l’Ouzbékistan, l’accord de prêt complète l’ambitieuse stratégie énergétique nationale de l’Ouzbékistan qui vise à produire un quart de l’électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2030, dont 3,8 GW d’énergie hydraulique. L’Ouzbékistan met en œuvre plusieurs projets d’investissement en cours pour construire de nouvelles centrales hydroélectriques (HPP) et moderniser celles qui existent déjà.

Le prêt de 55,8 millions d’euros sera utilisé comme suit : 46,5 millions d’euros contribueront à un projet de 52,5 millions d’euros pour construire une petite centrale de production d’électricité à Tachkent et aider à la construction d’une petite centrale 1A et d’une centrale 2A dans le sud du canal de Fergana ; 9,3 millions d’euros contribueront à un projet de 33,95 millions d’euros “Sécurité des centrales de production d’électricité” qui sera mis en œuvre à la centrale de Charvak, a déclaré le ministère.

La réussite de ces projets permettra de produire de l’électricité supplémentaire bon marché et écologique, d’augmenter la part de l’hydroélectricité dans le bilan énergétique du pays, d’économiser les ressources en combustible et de répondre à la demande croissante d’électricité, a déclaré le ministère de l’énergie de l’Ouzbékistan.

“Avec le soutien de partenaires internationaux tels que la FDA, l’Ouzbékistan fait de grands progrès vers ses objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables pour 2030. Le ministère de l’énergie tient à remercier officiellement la FDA pour son soutien et le vote de confiance de la population dans ses efforts continus de réforme et de modernisation du secteur énergétique du pays”, a déclaré le ministère.

Les études de faisabilité des projets ont été élaborées par un consortium de consultants : ISL, IED et R-plus, pour le compte de la FDA. Les contributions sous forme de prêts soutiendront l’achat et la construction d’équipements technologiques modernes par le biais d’un processus d’appel d’offres conforme aux procédures de la FDA.

Les projets cofinancés par la FDA font partie d’une initiative en cours de JSC Uzbekhydroenergo, le producteur et développeur d’hydroélectricité de l’État, appelée “Project Factory”, qui promeut le développement et la mise en œuvre de nouveaux projets d’investissement basés sur des technologies modernes. Au total, 23 projets d’une capacité prévue de 907,5 MW, d’une valeur de 1,37 milliard de dollars, sont actuellement en cours.

D’ici à la fin de 2020, sept projets d’une capacité supplémentaire de 118,3 MW devraient être mis en service.