Damien ROUSSON 4 mai 2019

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,43 % en avril et a porté l’inflation sur 12 mois à 8,17 % (de 7,78 % en 12 mois à mars), le chiffre le plus élevé depuis la période de 12 mois terminée en septembre.

L’inflation s’éloigne ainsi de la cible du gouvernement (définie entre le ministère de l’Économie et la Banque centrale) de 3 à 7 % pour l’année.

À son tour, dans les quatre premiers mois de l’année, l’augmentation cumulée des prix est de 4,18%, selon les données publiées hier par l’Institut national de statistique (INE).

L’accélération de la hausse des prix est due à la composante tendancielle de l’inflation, a déclaré le Center for Economic Research (Cinve) dans un communiqué. “La composante tendancielle de l’IPC exclut les postes de prix les plus volatils et certains dont les prix sont administrés par l’État, afin de fournir des informations plus stables et fidèles à la dynamique sous-jacente du système des prix “, explique M. Cinve.

L’inflation mensuelle, selon cet indicateur, a été de 0,84% en avril, soit un bond de 0,55 point de pourcentage de l’inflation en glissement annuel, qui s’établit désormais à 8,48%, son plus haut niveau depuis septembre 2016”, a déclaré Cinve.

L’inflation résiduelle, qui reflète le comportement des éléments exclus de la tendance fondamentale, a légèrement baissé en glissement annuel et s’établit désormais à 7,31 % “, a-t-il ajouté.

La déclaration indiquait que “les dernières données observées, tant pour les prix de gros que pour les prix de détail, laissent présager une légère correction à la baisse des anticipations d’inflation de Cinve pour 2019”. Comme le mois dernier, la persistance du comportement haussier du taux de change nominal pourrait contrecarrer ces effets.

En avril, la hausse des prix à Montevideo a été de 0,49% et de 8,64% au cours des 12 derniers mois. Dans l’intérieur, l’augmentation de l’IPC dans le mois a été de 0,33% et dans les 12 derniers mois de 7,53%, selon les données de l’INE.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*