22 octobre 2020

Les plans climatiques nationaux de l’UE prévoient une capacité supplémentaire de 209 GW d’ici 2030

Les plans nationaux pour l’énergie et le climat (PEN) des États membres de l’UE confirment l’avenir radieux du solaire en Europe, avec 209 GW de capacité photovoltaïque solaire qui devraient être ajoutés d’ici 2030, soit 19 GW par an, a déclaré SolarPower Europe le 29 septembre, notant que le solaire continuera d’être la technologie de production d’énergie la plus installée en Europe entre 2020 et 2030, avec l’énergie éolienne.

Au cours du sommet sur l’énergie solaire, SolarPower Europe a publié le 29 septembre son évaluation des PNAE, le cadre permettant de définir les objectifs climatiques et énergétiques, ainsi que les politiques et mesures visant à atteindre l’objectif de 32 % d’énergies renouvelables d’ici 2030. Les PNAE sont essentiels pour le secteur solaire européen, car chaque État membre fixe des objectifs spécifiques pour le déploiement de l’énergie solaire et définit la manière dont il compte les atteindre, a déclaré SolarPower Europe.

SolarPower Europe a évalué les 27 PECN dans 7 domaines différents qui sont essentiels au déploiement de l’énergie solaire : objectifs solaires, enchères, procédures administratives, consommateurs, accords d’achat d’électricité, flexibilité et stockage, et intégration au réseau.

SolarPower Europe a toutefois averti que le potentiel solaire en Europe n’est pas encore pleinement exploité et que des investissements sont nécessaires pour exploiter le solaire à plus grande échelle. Les chiffres totaux des PNAE sont toujours inférieurs aux estimations de SolarPower Europe concernant l’évolution du marché dans un scénario moyen dans ses dernières Perspectives du marché mondial, qui indiquait une moyenne de près de 24 GW de solaire ajoutés annuellement en Europe d’ici 2024.

“Par rapport aux projets de plans à partir de 2019, les PECN définitifs sont améliorés et présentent un plan ambitieux pour atteindre et dépasser l’objectif de 32 % d’énergies renouvelables”, a déclaré le conseiller politique principal de SolarPower Europe Naomi Chevillard a déclaré. “Toutefois, si nous voulons rester sur la voie de la neutralité climatique, nous devons aller beaucoup plus loin, avec au moins 38 à 40 % d’énergies renouvelables dans le mix d’ici 2030, selon l’évaluation de la Commission européenne. Pour atteindre cet objectif, il sera essentiel de libérer l’énorme potentiel du solaire en Europe, car il reste la technologie la plus rentable, la plus évolutive et la plus créatrice d’emplois”, a-t-elle ajouté.

SolarPower Europe Analyste politique principal Raffaele Rossi a ajouté que si les PECN définitifs montrent que les États membres de l’UE s’engagent dans la bonne direction pour atteindre les objectifs en matière d’énergies renouvelables, l’analyse de SolarPower Europe montre que de nombreux plans ne fournissent pas suffisamment d’informations sur les cadres réglementaires. “Parmi les principaux problèmes identifiés par SolarPower Europe figurent le manque de visibilité sur les enchères solaires, un cadre favorable pour les prosommateurs, et l’absence de mesures visant à simplifier les procédures administratives, comme le goulot d’étranglement en matière d’autorisation. Les objectifs ambitieux doivent être soutenus par un cadre réglementaire solide, capable d’offrir la visibilité nécessaire aux investisseurs. La suppression des obstacles réglementaires stimulera le marché solaire en Europe et permettra de créer un demi-million d’emplois d’ici 2030, dont la plupart dans le segment à forte intensité de main-d’œuvre des systèmes photovoltaïques en toiture, et pourrait déclencher de nouvelles activités de fabrication dans toute la chaîne de valeur du solaire”, a déclaré M. Rossi.

Parallèlement, lors du sommet en ligne sur l’énergie solaire, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a Fatih Birol a déclaré que l’énergie solaire deviendra la plus grande source d’énergie en Europe – en termes de capacité – d’ici 2025.

“Nos chiffres montrent que si l’Europe est capable d’atteindre l’objectif de zéro, dans les cinq ans à venir, l’énergie solaire sera la capacité électrique numéro un en Europe, dépassant tout le monde”, a déclaré M. Birol, en partageant les données exclusives du prochain World Energy Outlook 2020 de l’AIE qui doit être publié le 13 octobre. “L’énergie propre doit être au cœur de la reprise économique mondiale, car elle offre une solution aux crises économique et climatique. L’énergie solaire a été essentielle pour assurer la résilience pendant la pandémie, et dans le cadre du “Green Deal” européen, l’Europe peut être le leader mondial dans la fourniture de technologies solaires et d’énergies renouvelables”, a ajouté M. Birol.

Pour sa part, le PDG de SolarPower Europe Walburga Hemetsberger a déclaré que les nouvelles données de l’AIE confirment ce que les études de SolarPower Europe ont montré : le solaire deviendra la première source d’énergie en Europe, et est prêt à jouer un rôle de premier plan dans la transition de l’Europe vers un système énergétique neutre sur le plan climatique.

Président de SolarPower Europe Aristotelis Chantavas a déclaré que si 2020 a été une année difficile pour le monde, les données de l’AIE confirment le début d’une véritable décennie solaire.