22 octobre 2020

Les députés européens appellent à une gestion durable des forêts et des zones boisées de l’UE

Les députés européens ont déclaré le 8 octobre que l’Union européenne devrait promouvoir des modèles de gestion forestière qui visent à garantir que les forêts sont durables sur le plan environnemental, social et économique.

La stratégie forestière de la Commission pour l’après-2020, qui doit être publiée au début de 2021, devrait être indépendante et autonome, correctement alignée sur le “Green Deal” européen, et garantir que les forêts puissent continuer à jouer un rôle multifonctionnel, ont déclaré les députés dans une résolution non législative adoptée par 462 voix pour, 176 contre et 59 abstentions.

“Les forêts sont d’une importance capitale pour nous tous”, a déclaré le rapporteur Petri Sarvamaaun député européen de Finlande. “Nous devons donc accepter rien de moins qu’une stratégie européenne ambitieuse et autonome qui établit un équilibre entre la durabilité économique, écologique et sociale de nos forêts et de nos zones boisées, favorise leur résilience et nous aide à évoluer vers une économie circulaire”, a-t-il ajouté.

Les députés ont également appelé à une gestion durable des forêts (GDF) afin de rendre les forêts plus adaptables aux conditions climatiques changeantes et de promouvoir leur durabilité environnementale, mais aussi sociétale et économique. Les propriétaires de forêts qui appliquent les principes de la GDF devraient bénéficier d’un meilleur soutien financier, y compris de nouvelles aides spécifiques pour les zones Natura 2000, et recevoir une compensation équitable pour les pertes économiques causées par la mise en place de mesures de protection.

La nouvelle stratégie devrait contribuer à renforcer la résilience européenne aux catastrophes et les outils d’alerte précoce afin d’améliorer la prévention et la préparation aux incendies, aux inondations ou aux infestations de ravageurs, ont déclaré les députés, qui demandent que l’impact du changement climatique sur les incendies de forêt soit efficacement atténué et insistent sur un financement approprié de la recherche et de l’innovation pour rendre les forêts plus résistantes au climat. Les propriétaires forestiers devraient recevoir davantage de soutien pour appliquer des mesures préventives, faire face aux crises et restaurer les zones forestières touchées, par exemple, grâce à un nouveau mécanisme d’urgence de l’UE.

Les députés ont également insisté pour que le bois soit plus largement promu en tant que construction durable et matière première renouvelable, demandent que la lutte contre l’abattage illégal soit renforcée, exigent que les produits importés soient plus faciles à tracer et insistent pour que l’UE fasse plus pour promouvoir une sylviculture durable au niveau mondial.