Damien ROUSSON 4 mai 2019

Nadia Theoduloz

Les Model Riders sont une forme très cruelle de mauvais traitements infligés aux animaux et devraient donc être interdits sans question. Il est inconcevable de s’amuser avec la souffrance des autres. En tant que défenseur du bien-être animal, je désapprouve toute tradition ou activité qui implique des mauvais traitements. Il est malheureux qu’il y ait des gens qui l’apprécient ; en tant que société, nous devons évoluer et revoir le genre de traditions que nous continuons à promouvoir. Jamais la torture et la mort d’un animal ne me représenteront.

Hector “Puchi” Garcia

Les Journalistes Cavaliers sont le patrimoine de ce pays. Je ne les interdirais pas, je ne réglementerais que les éperons, qui pourraient être faits de caoutchouc pour le bien-être du cheval. Le mouvement autour d’un cavalier dans le Prado ou dans le Parc Roosevelt déplace la ville à travers la campagne, ses coutumes et surtout autour d’un cheval. C’est la nôtre. Je ne l’interdirais pas, mais je le réglementerais.

María José Sarasola – Modèle

Je comprends que c’est une activité traditionnelle du pays, mais je trouve que c’est une pratique horrible. Il y a tant d’autres belles coutumes à montrer sans avoir à maltraiter l’animal. C’est un spectacle de souffrance et de moquerie. Je ne suis pas d’accord avec la soumission animale de quelque sorte que ce soit… Allons-y ! 21ème siècle et il y a encore des pratiques de ce genre… Les chevaux ont du mal à s’en sortir ! Est-ce vraiment nécessaire ? le plaisir et la tradition sont-ils plus importants que la vie d’un être vivant ? Heureusement, la société change et apprécie de moins en moins ce genre de “spectacles”.

Fredy Casullo – Journaliste

Les coureurs doivent continuer. Comme c’est étrange que les soi-disant “protecteurs des animaux” n’aient pas protesté devant un abattoir de chevaux ! S’ils le faisaient, ils protesteraient pendant deux secondes parce que les fonctionnaires eux-mêmes seraient chargés de les faire sortir. L’équitation est une tradition, où un cavalier est à 4 secondes au-dessus du cheval et le cheval jouit de la liberté sur le terrain. Je suis un défenseur des animaux face à la maltraitance, mais l’équitation, c’est autre chose.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*