19 octobre 2020

Le Kazakhstan va renforcer le potentiel des voies de transport international transcaspiennes

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Les députés du Mazhilis, la chambre basse du Parlement du Kazakhstan, ont approuvé le projet de loi sur la ratification de l’accord sur le transport maritime qui augmentera le potentiel de transit des ports kazakhs de la mer Caspienne le long de l’itinéraire de transport international transcaspien, a déclaré le vice-ministre de l’industrie et du développement des infrastructures du Kazakhstan Berik Kamaliyev a déclaré lors de la présentation du projet de loi aux députés le 7 octobre.

Il a noté que l’objectif de l’accord sur la navigation est de simplifier la procédure d’autorisation pour le passage en transit des navires sur les voies navigables intérieures des pays. “L’accord définit la période d’examen de la demande de passage en transit – 10 jours, la délivrance du permis sera effectuée par le ministère autorisé. De tous les pays participant à cet accord, seule la Russie dispose de voies navigables intérieures, le long desquelles la navigation de transit des navires est possible. Actuellement, un permis de passage en transit est délivré par le gouvernement de la Fédération de Russie, et cela prend de trois à six mois”, a déclaré M. Kamaliev.

Le vice-ministre a précisé que désormais les cargaisons des ports de la mer Noire vers les ports kazakhs sont livrées en transit par le canal maritime Volga-Don. Étant donné que seules les entreprises kazakhes pourront simplifier la procédure de passage par les voies navigables intérieures de la Russie, les pays de la Caspienne (Azerbaïdjan, Iran, Turkménistan), qui ne sont pas membres de l’Union eurasienne, se montrent déjà intéressés par l’utilisation de transporteurs kazakhs pour transporter des marchandises des ports de la Caspienne vers les ports de la mer Noire.

“Ainsi, le potentiel de transit des ports kazakhs le long de l’itinéraire de transport international transcaspien s’accroît. Si l’accord est finalement approuvé, le nombre de trafics de transit par les voies navigables russes passera à 250-300 mille tonnes de marchandises par an, d’ici 2025”, a déclaré M. Kamaliyev.

Le projet de loi approuvé par les députés du Majilis a été envoyé au Sénat.