22 octobre 2020

Le groupe russe Gazprom envisage un marché mondial de l’hélium

Après que l’usine de traitement du gaz d’Amour (GPP) à l’est de la Russie, qui est terminée à 66%, aura atteint sa pleine capacité, Gazprom sera un acteur majeur sur le marché international de l’hélium, Président du monopole gazier russe Gazprom Alexey Miller a déclaré le 23 septembre.

Au GPP, le gaz multicomposant extrait des champs de Chayandinskoye et, à plus long terme, de Kovyktinskoye et livré via le gazoduc “Power of Siberia” sera traité pour produire des composants de valeur, dont de l’hélium sous forme liquide. L’hélium est très demandé dans les industries de haute technologie.

“La société va multiplier par 13 ses volumes de production d’hélium, ce qui représente environ un tiers de la demande mondiale actuelle”, a déclaré M. Miller lors de la présentation d’un projet de production et de commercialisation d’hélium qui s’inscrit dans le cadre du programme de gaz oriental de Gazprom, qui s’est déroulée aujourd’hui au centre Lakhta de Saint-Pétersbourg. “Il est important de noter que Gazprom atteindra ce résultat en étroite interaction avec les entreprises industrielles russes. La coopération avec KAMAZ en est un exemple frappant”, a-t-il ajouté.

Le vice-président de Gazprom a également participé à l’événement Vitaly MarkelovDirecteur général de la KAMAZ Sergey Kogogin et le directeur général de Gazprom Helium Service Lyubov Brish.

Selon Gazprom, la demande d’hélium augmente, en particulier dans la région Asie-Pacifique. Avec une capacité allant jusqu’à 60 millions de mètres cubes par an, le GPP d’Amur va devenir un leader mondial de la production d’hélium.

L’hélium commercialisable sera livré du GPP Amur dans des conteneurs préservant une température de -269 degrés Celsius au centre logistique pour conteneurs à isolation thermique près de Vladivostok et sera ensuite exporté via les ports du territoire de Primorye, a déclaré Gazprom. Le centre logistique, qui est en train d’être mis en place dans le PDA de Nadezhdinskaya, deviendra la plus grande plate-forme mondiale pour l’entretien des conteneurs d’hélium thermiquement isolés destinés à fournir de l’hélium liquide au marché mondial. Il est prévu que le centre logistique aura une capacité de plus de 4 500 opérations de traitement avec des conteneurs par an. La capacité de construction de l’installation est supérieure à 70 %.

Les conteneurs seront transportés depuis et vers l’usine, le hub et les ports par des camions de fret KAMAZ-5490 Neo de marque russe alimentés au gaz naturel liquéfié (GNL) qui est un type de carburant écologique, a déclaré Gazprom, ajoutant que la modification du KAMAZ-5490 Neo alimenté au GNL a été développée spécifiquement pour Gazprom et présentée lors de l’événement.

Un camion de fret de cette modification possède deux réservoirs cryogéniques pour 530 litres de GNL chacun, ce qui est une quantité de carburant suffisante pour que le véhicule puisse parcourir une distance allant jusqu’à 1 400 kilomètres sans être ravitaillé. Les camions de fret ont été fabriqués conformément aux exigences de l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR). Chaque camion est équipé de systèmes de sécurité modernes (ABS, VDCS), d’un système de navigation par satellite et du système ITIS conçu pour le suivi, l’enregistrement et le contrôle des véhicules à moteur et des conducteurs.

Au cours de l’événement, Brish et Kogogin ont signé un contrat pour la livraison de 18 camions de fret fonctionnant au GNL d’ici le 1er avril 2021. La flotte de véhicules de Gazprom Helium Service sera fournie avec les services requis dans les centres de service du constructeur de camions situés dans la région de l’Amour, le territoire de Primorye et le territoire de Khabarovsk.

L’événement a également permis de présenter les bus fonctionnant au gaz naturel qui sont achetés par la ville de Saint-Pétersbourg dans le cadre d’un projet pilote mené conjointement avec Gazprom Gazomotornoye Toplivo en vue de développer le marché du GNV. L’utilisation de transports publics écologiques rend l’environnement urbain plus confortable. La société prévoit de porter à 25 le nombre de stations de ravitaillement en gaz dans la ville d’ici 2024.

Gazprom Helium Service (avant juillet 2020 – Gazprom Gazenergoset Geliy) est la société autorisée à mettre en œuvre le projet d’investissement du Centre de logistique des réservoirs d’hélium (Hub) sur le territoire de Primorye.

En février 2020, Gazprom Gazenergoset Geliy et KAMAZ ont signé une feuille de route pour une production en série de camions de fret fonctionnant au GNL qui transporteront de l’hélium depuis le GPP d’Amur.

Le projet de Gazprom Gazomotornoye Toplivo pour la création d’un réseau de stations-service GNC sur le territoire de Saint-Pétersbourg a été reconnu comme étant d’une importance stratégique pour la ville.