14 août 2020

Enel lance des concours pour concevoir des centrales électriques en Italie au-delà du charbon

L’entreprise italienne Enel a lancé le 13 juillet quatre concours pour la conception de centrales électriques modernes et efficaces nécessaires au démantèlement des centrales au charbon. L’engagement d’Enel dans la transition énergétique est enrichi d’un nouveau défi, à travers “Les nouveaux espaces énergétiques”, a déclaré la société italienne dans un communiqué de presse.

“Nous demandons la contribution des architectes et des designers pour la réalisation de ce que nous aimerions devenir des icônes de la transition énergétique”, Enel Green Power CEO Antonio Cammisecra a déclaré. “Nous continuons sur la voie d’une nouvelle vision de l’énergie, ouverte au territoire, aux communautés locales et qui respecte les principes de l’économie circulaire, avec des centrales électriques parfaitement intégrées au milieu environnant. C’est pourquoi, avec ces concours, nous souhaitons avant tout impliquer de jeunes talents qui souhaitent contribuer à l’avenir énergétique durable de l’Italie”, a-t-il ajouté.

Selon M. Enel, l’objectif est de créer des pôles énergétiques dans lesquels coexisteront des sources renouvelables (solaire photovoltaïque), des batteries de stockage d’énergie et des systèmes au gaz, de plus en plus intégrés au milieu environnant, grâce à des projets qui réduisent l’impact sur le paysage et qui réimaginent l’idée de la centrale électrique, en mettant également des espaces à la disposition des communautés locales. Les participants sont invités à présenter des idées de projets qui respectent les principes de durabilité et d’économie circulaire, grâce à la réutilisation des structures existantes, et qui peuvent être adaptés aux différentes phases de conversion des centrales.

Les concours concernent quatre centrales électriques : La Spezia, Fusina, Civitavecchia et Brindisi, et seront réalisés en collaboration avec les universités de Gênes, de l’IUAV de Venise, de Tuscia et du Salento. Afin d’encourager une participation plus large, les appels d’offres fournissent des indications pour la participation des jeunes de moins de 40 ans et pour l’égalité des sexes. Les projets seront évalués par une commission composée de représentants d’Enel, des universités et des représentants des communautés locales, a déclaré Enel, ajoutant que les trois meilleurs projets sélectionnés pour chacun des quatre appels d’offres seront acquis par Enel et que les gagnants se verront confier la conception architecturale de leur proposition pour la construction des usines, pour laquelle les procédures d’autorisation sont actuellement en cours.