20 octobre 2020

Deux armes de guerre saisies dans une maison du quartier Maracana

Avec un mandat de perquisition délivré par le Bureau du Procureur des stupéfiants, la police a perquisitionné plusieurs maisons dans le quartier de Maracaná vendredi après-midi, d’où elle a reçu des informations anonymes parce qu’elle soupçonnait qu’elles pouvaient garder des armes à feu.

Dans l’une des maisons où les troupes sont entrées, ils ont trouvé à l’intérieur d’une pièce un sac noir avec un fusil AK 47 à crosse rebaissable et une mitrailleuse AR 15 avec une marque classée.

Il y avait également deux chargeurs en métal, 50 cartouches de calibre 7,62 appartenant à la carabine et 2 chargeurs en polymère avec 37 cartouches de calibre 5,56 (.223), 49 cartouches à double enveloppe de 9 MM, 5 cartouches de calibre.22, 2 têtes militaires et un chargeur pour pistolet 22.

Dès qu’il en a été informé, le procureur responsable a demandé que l’identité des personnes qui vivaient dans le lieu soit établie puisqu’elles n’étaient pas présentes au moment où la perquisition a été effectuée.

Elle a également demandé qu’il soit procédé à un relevé photographique des armes saisies, ainsi qu’à l’envoi de personnel de la Direction nationale de la police scientifique (DNPC) pour effectuer des relevés balistiques, et à l’envoi d’informations par le Service du matériel d’armes (SMA).

Une lettre d’assignation a été trouvée dans la maison au nom d’un homme pour un crime commis en 2014.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Damien ROUSSON

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Voir tous les articles de Damien ROUSSON →