Sophie Benoiton 27 mars 2019

Le Wall Street Journal a révélé plus tôt ce mois-ci que Purdue Pharma envisage de déposer son bilan.

La société pharmaceutique Purdue Pharma a accepté mardi de verser 270 millions de dollars US à l’Etat de l’Oklahoma dans l’un des plus de 1 600 procès auxquels elle fait face pour sa responsabilité présumée dans l’aggravation de la crise des opiacés aux Etats-Unis, selon les médias locaux.

Les ressources déboursées par Purdue Pharma, le fabricant de l’oxycodone, un analgésique puissant et addictif, serviront à financer la recherche et le traitement de la dépendance en Oklahoma et le paiement des frais juridiques, a détaillé la radio publique NPR.

“Nous considérons cet accord avec l’Oklahoma comme un prolongement de notre engagement à aider à trouver des solutions à la crise de la dépendance aux opiacés “, a déclaré Craig Landau, PDG du géant pharmaceutique, dans un communiqué.

Purdue et ses propriétaires, la famille Sackler, appuieront également la fondation du National Center for Addiction Studies and Treatment de l’Oklahoma State University, à Tulsa, avec 177,5 millions de dollars.

“L’entente conclue aujourd’hui permettra d’aider les gens partout au pays qui ont désespérément besoin de ces services “, a déclaré M. Sackler dans une déclaration distincte.

Le Wall Street Journal de New York a révélé plus tôt ce mois-ci que Purdue Pharma envisageait la faillite, cherchant à paralyser plus de 1 600 poursuites intentées contre elle par des villes, des comtés et des États pour avoir prétendument fait de la publicité trompeuse afin d’augmenter ses ventes d’opiacés.

Le règlement d’aujourd’hui est le résultat d’une poursuite intentée il y a deux ans par le procureur général de l’Oklahoma, le républicain Mike Hunter, alléguant que la société pharmaceutique a participé à la crise des opiacés avec une campagne de vente agressive d’oxycodone et des allégations trompeuses niant les dangers de la dépendance.

Selon NPR, Hunter a réclamé plus de 20 milliards de dollars en dommages-intérêts dans le cadre de poursuites judiciaires contre Purdue Pharma et d’autres sociétés pharmaceutiques.

Lundi dernier, la Cour suprême de l’Oklahoma a rejeté un appel interjeté par plusieurs fabricants d’opiacés qui cherchaient à retarder un procès d’État contre eux, qui devait commencer en mai.

Aux États-Unis, les surdoses liées aux opioïdes ont entraîné la mort de plus de 47 000 personnes en 2017, dont 36 % sous forme de médicaments sur ordonnance.

Passionné de marketing, j'ai voulu étudier le référencement et la rédaction web pour assuré un bon marketing pour les site web. Je suis rédactrice bénévole sur ce site d'actualités sur les rubriques Société et International principalement.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*