Rare variante Covid A.27 découverte à Cagliari – Agence ANSA

Trouvé le 18 mars par le laboratoire Aou sur 4 patients

Le laboratoire de l’hôpital universitaire de Cagliari a identifié une variante du SRAS-CoV-2, actuellement non encore signalée en Italie mais déjà présente dans certains pays européens comme la Slovénie, la France, la Suisse et le Royaume-Uni. La découverte de A.27, c’est le nom technique de la variante trouvée par l’équipe du directeur du laboratoire du Policlinico Ferdinando Coghe en collaboration avec l’équipe du Professeur Germano Orrù, chef du service de Biologie Moléculaire, a été faite le 18 mars sur 4 patients de Cagliari, dont l’un est décédé, grâce à une nouvelle plateforme de séquençage de gènes.

“Le variant A.27 – dit Coghe – mérite une attention particulière car il présente une combinaison de deux mutations particulières, N501Y et L452R qui, en combinaison avec quelques mutations supplémentaires, semblent être responsables d’une plus grande transmission du virus”. La découverte accrue du nombre de variants, en particulier ceux affectant la protéine Spike, explique le directeur du laboratoire, «inquiète la communauté scientifique sur la possibilité que ces mutations puissent induire une plus grande infectivité, virulence et même la capacité du virus à s’échapper. l’action des anticorps. Comme on le sait – ajoute-t-il – les mutations subies par les virus peuvent avoir un impact significatif sur leur capacité de transmission et sur l’efficacité des vaccins et des antiviraux. Pour cette raison, partout dans le monde le séquençage du génome entier (WGS) est considérée comme extrêmement importante et a permis l’identification de variantes telles que B.1.1.7 (variante britannique), B.1.351 (Afrique du Sud) ou P.1 (Brésil) “.

Depuis le début de la pandémie, le laboratoire de l’Aou, centre de référence pour l’ensemble du centre et du sud de la Sardaigne, a examiné 205000 écouvillons moléculaires, 165000 par nécessité par le Service régional de santé et plus de 40000 demandés par l’Aou, 11000 par l’ER, 3.000 requis par l’obstétrique (hospitalisation urgente ou accouchement). “Une fierté pour toute l’entreprise et pour toute la Sardaigne”, observe Giorgio Sorrentino, directeur général de l’hôpital universitaire de Cagliari. «Un travail impressionnant et très important qui démontre le grand professionnalisme de notre équipe», ajoute la directrice médicale, Paola Racugno.

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA