Ranjita Sen, administratrice de l’hospice Saint-François

Mon engagement dans l’hospice de Havering-atte-Bower s’est fait sans effort, à un moment où je réfléchissais à la manière dont je pourrais m’impliquer dans un cadre bénévole local.

J’ai toujours été impliqué dans une forme de charité ou de bénévolat dès l’école, alors quand le moment était venu, j’ai accepté un rôle de bénévole à l’accueil, puis, avec le temps, je suis passé aux tâches de salle.

Après un certain temps passé à apprécier mes fonctions dans l’atelier (et que j’apprécie toujours !), j’ai postulé pour une autre opportunité stratégique et on m’a proposé un rôle de conseiller du comité de gouvernance.

Cela m’a semblé être un excellent moyen d’étendre mon soutien à l’hospice, mais aussi une occasion de mettre en pratique certaines de mes compétences professionnelles, acquises au sein du NHS, dans un autre cadre lié aux soins de santé.

Je me sens vraiment privilégié de pouvoir contribuer à une organisation tant sur le plan opérationnel que stratégique et le passage de conseiller à administrateur au début de cette année a rempli mon objectif ultime de soutien au secteur du bénévolat.


Vous pouvez aussi regarder :


Je dois beaucoup au NHS pour mon propre développement personnel et professionnel et quelle meilleure façon d’étendre cet apprentissage que de l’appliquer, le cas échéant, à une organisation caritative locale. Et bien sûr, mon propre parcours de développement personnel et d’apprentissage se poursuit.

Covid a changé notre façon de travailler dans de nombreux milieux et l’hospice ne fait pas exception. Mon quart de travail du dimanche est devenu un peu plus restreint avec la nécessité de maintenir une distance, de porter une protection et, d’une manière générale, de garder une distance de sécurité avec les patients.

Toutefois, cela ne signifie pas que je ne peux pas m’arrêter pour discuter avec les patients ou accomplir les tâches que j’effectue normalement dans le service.

C’est une période d’essai pour toutes les organisations de ce secteur – mais je suis sûr qu’avec la bonne direction que nous avons dans l’organisation, les initiatives innovantes et le soutien du personnel, l’hospice s’élèvera au-dessus de ce que nous espérons être des pressions temporaires et continuera à prospérer en poursuivant ses fonctions pour la communauté locale et au-delà.

Avec le temps, j’aimerais suivre le cheminement de toutes les fonctions de l’hospice.