Que peut-on faire contre le coronavirus en Europe? : En France, le “verrouillage du pont” est déjà une réalité – Tagesspiegel

Le «verrouillage du pont» dont il est question en Allemagne est une réalité en France depuis mardi. Les Français ont quatre semaines difficiles avant la pandémie jusqu’à début mai. Jusqu’au lundi de Pâques à 19 h, ils ont eu l’occasion de parcourir le pays pour se préparer au verrouillage au point d’arrivée.

[Wenn Sie alle aktuellen Nachrichten live auf Ihr Handy haben wollen, empfehlen wir Ihnen unsere App, die Sie hier für Apple- und Android-Geräte herunterladen können.]

Il s’agit désormais du troisième arrêt en France depuis le début de la pandémie. Cette fois, comme pour le premier verrouillage en mars 2020, non seulement les écoles seront complètement fermées, mais les garderies resteront généralement fermées. “Je sais que cette mesure a de lourdes conséquences pour les parents et les familles”, a déclaré le président français Emmanuel Macron lorsqu’il a annoncé la semaine dernière que les restrictions existantes étaient à nouveau renforcées.

Des millions de Français doivent désormais réfléchir à la manière de concilier garde d’enfants et travail à domicile. Cependant, non seulement en Allemagne, mais aussi en France, il y a encore beaucoup moins de personnes travaillant à domicile que ce qui serait théoriquement possible.

Selon le journal «Le Parisien», 35 pour cent des employés qui pourraient travailler à domicile hésitent encore à partir du bureau à domicile. Dès que le gouvernement a renouvelé son appel à ne pas se présenter si possible au bureau, l’association patronale Medef a pris la parole.

[Wir müssen deutlich unter 100.000 Toten bleiben“. Lesen Sie hier das gesamte Interview mit Karl Lauterbach. T+]

Même la règle de rester à domicile quatre jours sur cinq n’est souvent pas respectée, a déclaré le président de l’association Geoffroy Roux de Bézieux. On constate que la demande de rester au siège social a atteint ses limites, a-t-il déclaré.

Couvre-feu entre 19 h et 6 h

En France, toute personne qui se déplace entre son lieu de résidence et son lieu de travail bénéficie d’une exemption des exigences strictes qui restreignent sévèrement la liberté de circulation. Un couvre-feu entre 19 h et 6 h s’applique dans tout le pays. Si vous ne pouvez pas donner de raison impérieuse, vous ne pouvez pas vous déplacer à plus de dix kilomètres de votre lieu de résidence pendant la journée.

Amendes pour les visiteurs de restaurants illégaux

Dès le week-end de Pâques, selon le radiodiffuseur BFM-TV, la police a vérifié dans plus de 100 000 cas que des exigences telles que l’interdiction de la consommation publique d’alcool étaient respectées. Les exploitants de restaurants qui ne respectent pas les fermetures doivent également s’attendre à des amendes: selon le ministère de l’Intérieur à Paris, près de 1 000 clients de ces restaurants ont été condamnés à une amende depuis fin octobre.

Auparavant, un reportage de la chaîne de télévision M6 sur les dîners de luxe avait fait sensation. Pierre-Jean Chalençon, propriétaire d’un centre événementiel à Paris, s’était quant à lui vanté que des membres du cabinet avaient également assisté aux dîners. Il a ensuite expliqué qu’il essayait juste de se moquer.