Poutine, à l’occasion du Jour de la Victoire de la Seconde Guerre mondiale, déclare qu’il défendra “ fermement ” les intérêts russes – FRANCE 24

Publié le:

Moscou (AFP)

Le président Vladimir Poutine a promis dimanche que la Russie défendrait «fermement» les intérêts nationaux et a dénoncé le retour de la «russophobie», alors que le pays marquait le 76e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale.

Son discours devant des milliers de soldats et d’anciens combattants sur la Place Rouge a eu lieu au début d’un défilé annuel qui voit des centaines de pièces de matériel militaire rouler dans les rues de Moscou.

“Le peuple soviétique a tenu son serment sacré, a défendu sa patrie et a libéré les pays d’Europe de la peste noire”, a déclaré Poutine à la foule rassemblée.

“La Russie défend systématiquement le droit international. Dans le même temps, nous défendrons fermement nos intérêts nationaux pour assurer la sécurité de notre peuple”, a déclaré Poutine.

Le dirigeant russe a également dénoncé ce qu’il a appelé un retour rampant des idéologies de l’époque, où «les slogans de supériorité raciale et nationale, d’antisémitisme et de russophobie devenaient de plus en plus cyniques».

L’agence publique RIA Novosti a rapporté que plus de 12 000 militaires prendraient part au défilé de dimanche dans la capitale russe, ainsi que quelque 190 pièces d’équipement militaire et 76 avions de combat et hélicoptères.

Les défilés du jour de la victoire, qui ne sont devenus un événement annuel qu’après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, ont également eu lieu dimanche dans des dizaines de villes du pays.

Au cours des deux décennies au pouvoir de Poutine, le jour férié a pris une importance croissante dans la projection de la puissance militaire renouvelée de la Russie.

Une enquête menée cette semaine par le sondeur public VTsIOM montre que 69% des Russes la considèrent comme la fête la plus importante du calendrier.

Un tiers des répondants ont déclaré à VTsIOM qu’ils prendraient part aux célébrations, tandis qu’un cinquième a déclaré qu’ils les regarderaient à la télévision.

– Tensions avec l’Occident –

Les commémorations du 76e anniversaire de la victoire de 1945 surviennent alors que les tensions avec l’Occident sont proches de l’époque de la guerre froide ces dernières semaines.

La Russie a vu ses diplomates expulsés d’une poignée de pays européens en raison de scandales d’espionnage, alors que les États-Unis et l’Union européenne imposaient de nouvelles sanctions à Moscou pour le traitement du critique emprisonné du Kremlin Alexei Navalny et des allégations de piratage informatique et de cyberattaques.

Moscou a intensifié ses activités militaires à l’étranger, intervenant au nom du régime de Bachar al-Assad dans la guerre civile en Syrie. Il est également largement considéré comme un soutien aux séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Les tensions dans le conflit, qui a éclaté après l’annexion de la Crimée par Moscou en 2014, ont également explosé ces dernières semaines.

Les affrontements entre le gouvernement et les séparatistes se sont intensifiés depuis janvier dans un conflit qui a fait plus de 13 000 morts.

Le mois dernier, la Russie a rassemblé 100000 soldats près des frontières de l’Ukraine et en Crimée, sa plus grande accumulation depuis 2014, bien qu’elle ait rapidement annoncé un retrait dans ce que beaucoup considéraient comme un test pour le nouveau président américain Joe Biden.

Plus tôt cette semaine, le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est envolé pour Kiev pour manifester son soutien à l’Ukraine contre la Russie, et avant un sommet attendu entre Poutine et Biden le mois prochain.

Samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu avec des diplomates européens dans la région sécessionniste pro-russe de Lougansk pour commémorer la fin de la Seconde Guerre mondiale.