Pollution dans les ports, un plan pour la réduire – Livornopress – Livorno News – Livorno Press

la chronique

1 avril 2021

LE PROJET LIFE4MEDECA COMMENCE

Livourne 1 avril 2021

Approfondir et illustrer les bénéfices découlant de la réduction de la pollution atmosphérique en Méditerranée, en impliquant, également à travers des démonstrations de terrain et des forums d’analyse, les pays de la rive sud de la Méditerranée.

C’est l’objectif du projet LIFE4MEDECA, financé dans le cadre de l’appel du programme LIFE, Projets préparatoires de 2020, et coordonné par l’Autorité du système portuaire de la mer Tyrrhénienne du Nord (ports de Livourne, Piombino, Elba et Capraia).

Un élément crucial de l’initiative, qui durera 3 ans (2021-2023), est le dialogue avec plus de 50 acteurs concernés du secteur (autorités publiques et réglementaires, compagnies maritimes, collectivités locales, associations industrielles) dans le but de créer un ” zone à faibles émissions de polluants atmosphériques en Méditerranée (Emission Control Area – ECA).

LIFE4MEDECA bénéficie d’un financement garanti de 1,6 million d’euros, en plus du programme LIFE, également par le ministère italien de la Transition écologique, par le ministère français de la mer, par le département des infrastructures et de la gestion maritime des Pays-Bas, ainsi que par les autorités espagnoles. Ministère de la mobilité et des transports.

Le plan d’activités comprend des études de soutien à l’impact économique, réglementaire et environnemental découlant de l’adoption de la zone CEA en Méditerranée, en tenant compte du processus d’élargissement de cette zone aux pays méditerranéens, par rapport aux accords qui dans la période 2021 -2023 ils seront repris par les pays concernés dans le cadre de la COP21.

La centralité stratégique du projet, qui voit la participation qualifiée d’entités italiennes et étrangères (CIMNE, ISL, CNR, UNIMAR, GTD, MDI), a également été soulignée par le président de l’Autorité du système portuaire de la mer Tyrrhénienne du Nord, Luciano Guerrieri , dans le message d’ouverture de la première réunion des parties prenantes tenue le 30 mars.

«Les thématiques traitées par LIFE4MEDECA concernent des problématiques sur lesquelles l’Autorité du Système Portuaire doit intervenir et se développer, pour faire face à des défis au niveau local qui sont une priorité à l’échelle mondiale.

Il est donc nécessaire d’agir à temps pour atteindre les objectifs de neutralité climatique et en ce sens la coordination de l’AdSP du projet LIFE4MEDECA démontre l’importance des enjeux de durabilité et de transition énergétique, pour définir des politiques utiles pour la planification stratégique et la gestion des opérations. . port “.

La première réunion virtuelle du groupe s’est ouverte par un message d’appréciation de Karima Delli (présidente de la Commission des transports du Parlement européen) et a vu la participation de représentants des ministères des finances de l’Italie; France; Les Pays-Bas et l’Espagne; l’Agence européenne pour la sécurité maritime – EMSA; pour la direction générale de l’environnement de la Commission européenne, ainsi que des experts de divers pays méditerranéens et européens.

A l’issue de la procédure, l’intervention du dr. Riccardo Rigillo, directeur de la direction générale de la pêche maritime et de l’aquaculture du ministère des politiques agricoles, alimentaires et forestières, a également souligné l’importance et l’impact de la zone CEA sur le secteur de la pêche.

Feuille récapitulative:

Nom du projet LIFE4MEDECA – Appui à la préparation des zones de contrôle des émissions (ECA) en mer Méditerranée
Programme Life – Projets préparatoires 2020
Coordinateur IT – Autorité du système portuaire de la mer Tyrrhénienne du Nord
Partenaire IT 3D4EU srl

ES CIMNE – Centre International des Méthodes Numériques en Ingénierie

IT CNR – Conseil national de la recherche

DK GTD – Transition verte Danemark

DE ISL – Institut d’économie et de logistique du transport maritime

ISR MDI – MD International ltée

IT UNIM – SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE UNIMAR

Totale budget 1.636.582 euros
temps 36 mois
Cibles Soutenir et apporter des connaissances et des éléments d’analyse pour la création d’une zone de contrôle des émissions en mer Méditerranée

Soutenir la ratification par les pays intéressés de la zone CEA

Partager les bonnes pratiques et les connaissances au niveau environnemental, économique et réglementaire avec les acteurs de référence européens et méditerranéens


Ekom, promotions de Pâques 22 mars-5 avril

Non-association