Sophie Benoiton 4 juillet 2019
Défilé à Washington

Le 4 Juillet est le jour de la fête nationale aux Etats-Unis, qui marque le Jour de l’indépendance, Independence Day, lorsqu’en 1776 treize colonies britanniques proclamèrent leur séparation de la couronne britannique et fondèrent les Etats-Unis d’Amérique.

4 juillet : Trump prépare une fête nationale différente des célébrations habituellement apolitiques

Washington, capitale des États-Unis se prépare jeudi à une fête nationale du 4 juillet très différente des fêtes antérieures. Le président Trump sera au centre de célébrations d’ordinaire apolitiques.

Trump avait été impressionné par le 14 juillet français lorsqu’il avait été invité par Macron

“Ce sera le spectacle d’une vie !” a déclaré mercredi sur Twitter le président et milliardaire républicain, tandis que la Maison Blanche claironnait “les plus grandes festivités du 4 juillet de l’histoire” de la capitale fédérale américaine.

Des chars d’assaut et un discours de Donald Trump accompagneront les traditionnels feux d’artifice.

La tentation d’un “meeting de campagne partisan et télévisé”

Une fête bon enfant et apolitique

Il s’agit là d’un bouleversement de l’ordonnancement de la fête de l’indépendance. Bien entendu, cela a aussitôt fait grincer des dents, surtout chez l’opposition. Des élus démocrates du Congrès ont évoqué la tentation du président de faire “meeting de campagne partisan et télévisé”.

La Fête nationale américaine est habituellement une journée de trêve qui voit les Américains afficher le drapeau sans parler politique. A travers le pays, l’ambiance est généralement bon enfant : ont lieu des parades, des fanfares, des barbecues et de grands feux d’artifice.

Un président en campagne et un coût montrés du doigt

Or, la campagne pour la présidentielle de 2020 a déjà démarré. Donald Trump est d’ailleurs en lisse pour sa propre succession.

Autre point polémique : le coût de ces festivités. Le candidat à la Maison Blanche Julian Castro a ainsi dénoncé un “gâchis d’argent”. Donald Trump s’en défend. Il assure que le coût de l’opération sera mineur. “Ce sont nos avions, nous avons les pilotes, l’aéroport est juste à côté, on a juste besoin de carburant. Les chars et tout le reste sont à nous”, a-t-il rédigé, toujours sur Twitter.

Donald Trump prononcera un discours à 18H30 (00h30 heure française) -un “hommage à l’Amérique”- au devant du Lincoln Memorial, d’où Martin Luther King prononça son discours historique “I have a dream” en 1963.

“Faire mieux” ce 4 juillet que le 14 juillet en France

Le 4-Juillet est célébré le Jour de l’indépendance, Independence Day. En 1776, 13 colonies de l’Empire britannique proclamèrent leur indépendance vis à vis de la couronne britannique et fondèrent les États-Unis d’Amérique.

La tradition du 4-Juillet américain est différente de celle du 14 juillet français. Il y a 2 ans, Emmanuel Macron avait invité le président américain pour le traditionnel défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées.

Donald Trump avait été impressionné par son déroulement, à la fois coloré solennel et minutieusement réglé. “Il va falloir que nous fassions mieux”, avait-il déclaré à l’époque.

Passionné de marketing, j'ai voulu étudier le référencement et la rédaction web pour assuré un bon marketing pour les site web. Je suis rédactrice bénévole sur ce site d'actualités sur les rubriques Société et International principalement.