Plus de négociations: la France demande au Royaume-Uni de “tenir parole” sur l’accord sur le Brexit – Hindustan Times

Le président français Emmanuel Macron a déclaré samedi au Premier ministre britannique Boris Johnson que le Royaume-Uni devait “tenir parole” envers l’Europe et respecter le cadre de l’accord de divorce sur le Brexit qu’il avait signé, a rapporté l’agence de presse AFP citant des personnes proches du dossier dans le bureau de Macron. L’agence, citant ses sources, a ajouté que Macron avait expliqué à Johnson en termes non équivoques que la Grande-Bretagne devait respecter l’accord sur le Brexit qu’elle avait signé. Cette évolution intervient dans un contexte de relations tumultueuses en Europe, une menace imminente de guerre commerciale entre l’Union européenne (UE) et la Grande-Bretagne au sujet du protocole d’Irlande du Nord.

En marge du sommet du G7 à Cornouailles, le président français Emmanuel Macron aurait averti Johnson il y a un jour qu’aucune clause de l’accord de divorce sur le Brexit n’était à négocier maintenant, six mois après sa signature. Cependant, Macron recherche également une « réinitialisation » des relations franco-britanniques, ont rapporté les agences de presse, car des mois de tension entre les deux pays au sujet de l’accord sur le Brexit ont laissé les relations bilatérales tendues.

Le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab, intensifiant ses attaques contre l’Union européenne, a déclaré à la radio BBC qu’il devrait y avoir une solution plus « pragmatique » au différend nord-irlandais. “Ils peuvent être plus pragmatiques quant à la mise en œuvre du protocole d’Irlande du Nord d’une manière gagnant-gagnant ou ils peuvent être sanglants et puristes à ce sujet, auquel cas je crains que nous ne permettions pas à l’intégrité du Royaume-Uni de être menacé”, a déclaré l’agence de presse Bloomberg citant Raab.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson accueille d’autres dirigeants du Groupe des Sept le long de la côte anglaise, avec tous les yeux sur la façon dont les dirigeants discutent d’une sortie de la pandémie de Covid-19, ainsi que d’autres plans économiques. Le président français Macron a souligné que la France et le Royaume-Uni ont une vision commune des relations internationales et transatlantiques, y compris sur le contrôle des armements, selon un responsable de la délégation du G-7.

(Avec les contributions des agences)