Plus de deux milliards de vaccins Covid administrés : AFP – FRANCE 24

Publié le:

Paris (AFP)

Plus de deux milliards de vaccins contre le Covid-19 ont été administrés dans le monde, selon un décompte de l’AFP jeudi établi à partir de sources officielles.

Le jalon intervient six mois après le début des premières campagnes de vaccination contre le Covid-19.

Au moins 2 109 696 022 coups de feu ont été effectués dans 215 pays et territoires, selon le décompte d’une base de données de l’AFP réalisé à 09h15 GMT.

Israël, qui a mené la course depuis le début, est toujours en tête, avec près de six personnes sur dix entièrement vaccinées.

Il est suivi par le Canada (59 pour cent de la population a eu au moins un jab), le Royaume-Uni (58,3 pour cent), le Chili (56,6 pour cent) et les États-Unis (51 pour cent).

Six injections sur 10 ont été administrées dans les trois pays les plus peuplés du monde : la Chine (704,8 millions de doses), les États-Unis (296,9 millions) et l’Inde (221 millions).

Près de quatre personnes sur dix dans l’Union européenne ont eu au moins une injection, l’Allemagne en tête avec 43,6%, suivie de l’Italie (40%) et de la France et de l’Espagne avec 39,4%.

Seuls six pays dans le monde n’ont pas encore commencé à vacciner : la Corée du Nord, Haïti, la Tanzanie, le Tchad, le Burundi et l’Érythrée.

– Inégalité majeure –

Mais avec l’accélération des programmes de vaccination à l’échelle mondiale, la Chine est en tête du classement des pays ayant administré les doses les plus rapides au cours de la semaine dernière, injectant 1,37% de sa population par jour.

Bahreïn et l’Uruguay couvrent également environ un pour cent par jour.

L’Allemagne n’est pas loin en tant que leader du peloton de l’UE, suivie de l’Italie (0,81 %) et de l’Espagne (0,71 %).

#photo1

Malgré les ravages de la pandémie, la vitesse de vaccination en Inde et au Brésil a été beaucoup plus lente, ne couvrant que 0,19 de la population dans le cas de l’Inde et 0,29 de celui du Brésil.

En fait, il existe encore d’énormes inégalités dans la diffusion des vaccins, avec seulement 2,5 doses pour 100 personnes en Afrique contre 87 pour 100 aux États-Unis et au Canada et 47 en Europe.

Les pays les plus pauvres du monde n’ont donné que 0,3 pour cent des coups tandis que les plus riches ont reçu quatre coups sur 10 alors qu’ils n’ont que 16 pour cent de la population mondiale.

Oxford/AstraZeneca est le vaccin le plus largement administré, administré dans 170 des 215 pays où les campagnes ont commencé.

Il est suivi de Pfizer/BioNTech, qui est utilisé dans au moins 97 pays ; Moderna (au moins 46); Sinopharm (45); Spoutnik V (40); Johnson & Johnson (29).

Le tir d’Oxford/AstraZeneca est également le pilier du programme de partage de vaccins Covax pour les pays les plus pauvres, tandis que les jabs Pfizer/BioNTech et Moderna – qui sont plus difficiles à stocker – sont l’apanage des pays plus riches.

Comme le Spoutnik V de la Russie, les vaccins chinois développés par Sinopharm et Sinovac ont été principalement utilisés par les pays émergents ou en développement.