Plus de 10 millions de personnes vaccinées contre le COVID-19 en France – Xinhua | English.news.cn – Xinhua

Une femme fait du vélo à Montargis, dans le centre de la France, le 8 avril 2021. Plus de 10 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin COVID-19 en France, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex, s’engageant à étendre rapidement le déploiement de la vaccination. (Xinhua / Gao Jing)

PARIS, 8 avril (Xinhua) – Plus de 10 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin COVID-19 en France, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex, s’engageant à étendre rapidement le déploiement de la vaccination.

“Nous avons une semaine d’avance sur l’objectif que je m’étais fixé. C’est une très bonne performance. La France vaccin beaucoup”, a déclaré Castex aux journalistes lors d’une visite dans un centre de vaccination à Nogent-sur-Marne, à l’est de Paris.

«Désormais, nous visons 20 millions (de personnes vaccinées) et je ne doute pas que grâce à cette mobilisation générale, nous y parviendrons», a-t-il ajouté.

Le gouvernement français vise à administrer 20 millions de piqûres d’ici la mi-mai et à vacciner un total de 30 millions, soit les deux tiers des adultes du pays, d’ici la mi-juin.

Depuis fin décembre 2020, lorsque la France a lancé son déploiement de vaccin, 10114284 personnes ont reçu le premier vaccin contre le COVID-9, soit 19,3% de la population adulte, et 3484 006 ont terminé leur vaccination, selon les données publiées par le ministère de la Santé.

Jeudi, 343 autres patients ont succombé à la maladie respiratoire, portant le nombre de morts à 98 037.

Après une augmentation de sept jours, le nombre de personnes dans les unités de soins intensifs atteintes de COVID-19 a chuté de 24 à 5 705, tandis que 30 555 patients ont été hospitalisés, en baisse de 349 en un jour.

Les autorités sanitaires ont également déclaré que les cas confirmés de coronavirus avaient augmenté de 84 999 en raison d’un rattrapage des données manquantes.

“La situation sanitaire reste extrêmement tendue dans notre pays. Le virus circule toujours fortement avec un taux d’incidence très élevé de 400 cas pour 100 000 habitants”, a déclaré plus tôt dans la journée le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

En attendant, “nous avons les premiers signes encourageants dans les 16 départements où nous avions imposé des mesures de restriction”, a-t-il ajouté. Enditem