Ouverture du chantier de Valguarnera, c’est ainsi que le développement est promu – Quotidiano di Sicilia

La mairesse Francesca Draià a fait le point sur les travaux en cours et sur ceux sur le point de partir. Priorité absolue aux écoles pour assurer la sécurité des élèves et du personnel

VALGUARNERA CAROPEPE (EN) – Pleins feux sur les investissements dans les travaux publics, avec l’administration communale en première ligne pour des ressources utiles pour réaménager le territoire et ses structures et, en même temps, créer des emplois.

Ces derniers jours, le maire Francesca Draià a fait le point sur les chantiers prêts à partir dans la zone municipale, avec une référence particulière aux écoles qui seront sécurisées pour assurer une sécurité maximale aux jeunes utilisateurs des installations et au personnel qui y travaille.

«Un million et trois cent mille euros – a déclaré Draià – pour la restructuration de la plexus de l’école Mazzini. Pour la première fois, une administration prête attention à cette école qui est ainsi rénovée et l’achèvement des travaux est prévu pour septembre 2021. Pas moins de 3 800 000 euros ont été alloués au sécurité et restructuration du plexus de l’école du paon, dans le passé abandonné et jamais pris en charge. Dans ce cas, la fin des travaux est prévue pour février 2022 ».

Et si, comme l’a encore souligné le haut de l’exécutif municipal, pour la Scuola S. Arena, le projet de réaménagement est prêt à être présenté, en ce qui concerne l’église de San Liborio, la livraison des travaux, égale à 540 mille euros, aura lieu le 10 avril prochain.

«Je pourrais continuer – dit le maire – mais pour le moment je vais m’arrêter ici. C’est la politique de faire: nous avons promis qu’au printemps Valguarnera serait un chantier de construction et ce sera ».

«À propos de nous – a conclu Francesca Draià – les enfants parleront lorsqu’ils entreront dans les écoles rénovées, nouvelles et surtout sûres. Parmi les autres, qui, malgré leurs échecs à plusieurs reprises, ont le courage de se plaindre, personne ne se souviendra ou ne se souviendra que de leur inaction, de leur détachement et de leur absence de la communauté ».