Nouvelle loi sur le développement des formes associatives de médecine générale – L'Ancora Weekly – L'Ancora

Acqui Terme. La nouvelle loi sur le développement des formes associatives de la médecine générale a été approuvée au Conseil régional.

En détail, la nouvelle loi reconnaît aux soins primaires le rôle pivot de l’assistance territoriale, en renforçant les formes associatives actuelles de la “médecine de groupe” et de la “médecine de réseau” de la médecine générale.

Les médecins qui choisissent de travailler dans l’un de ces deux modes associatifs peuvent être soutenus par le personnel du cabinet.

Le mode de travail en groupe permet de réaliser les plus grandes synergies et économies d’échelle (par exemple, il permet d’additionner les remboursements individuels du personnel du cabinet et des infirmières et de répartir les différentes dépenses) tout en offrant aux citoyens des offres de médecine proactive et un médecin disponible pendant plus d’heures, le matin et l’après-midi.

En revanche, la modalité de médecine de réseau peut être activée de préférence dans des territoires très vastes, à faible population et aux pratiques médicales plus dispersées, puisqu’elle ne prévoit pas l’obligation d’un lieu unique, mais permet aux médecins de maintenir leurs pratiques, afin de ne pas compromettre la capillarité de l’assistance et de favoriser l’accessibilité aux patients.

Publicité&#13 ;
&#13 ;
&#13 ;