Naval Group et les Chantiers de l’Atlantique s’associent pour le nouveau porte-avions français – DefenceNews.com

PARIS – Naval Group et les Chantiers de l’Atlantique ont formé la joint-venture MO Porte Avions pour gérer le programme français de porte-avions de nouvelle génération.

Pierre-Eric Pommellet a déclaré aux journalistes lors d’une visioconférence mardi que la joint-venture (JV) était détenue aux deux tiers par Naval Group et un tiers par les Chantiers de l’Atlantique. «Le directeur du programme sera quelqu’un de Naval Group et le directeur technique quelqu’un de notre partenaire», a déclaré le PDG de Naval Group.

Pommellet a déclaré que l’idée était de maximiser les synergies et de capitaliser sur les forces de chaque entreprise. Naval Group est responsable de l’architecture globale du navire et des systèmes transversaux. Il intégrera le système de combat, les systèmes de navigation et liés à l’aviation, les catapultes et les parafoudres; il alimentera les sous-systèmes de la chaufferie nucléaire et intégrera les chaudières dans le navire.

Les Chantiers de l’Atlantique, quant à eux, seront chargés de la conception et de la construction de la plate-forme elle-même, notamment la structure, la propulsion électrique, les quartiers d’habitation, le système de direction et l’ensemble des activités telles que l’hydrodynamique.

La relation de l’entreprise commune avec le sous-traitant TechnicAtome, responsable du moteur nucléaire, est en cours de finalisation.

Pommellet a ajouté que la JV “prendra fin lorsque le porte-avions aura été livré.” Elle sera d’abord basée à Lorient, en Bretagne, au chantier naval de Naval Group pendant la phase de conception, puis se déplacera à Saint-Nazaire où les Chantiers de l’Atlantique ont leur chantier naval et où le navire sera construit.

La JV a été signée à Lorient le 29 mars par Pommellet et Laurent Castaing, le directeur général des Chantiers de l’Atlantique en présence de la ministre des Armées Florence Parly. Elle était venue non seulement annoncer la notification de l’avant-projet de contrat d’étude du porte-avions et inaugurer son bureau d’études mais également notifier à Naval Group la commande de deux frégates FDI.

Les deux frégates multi-missions de 4 200 tonnes (4 630 tonnes) et de 121 m (397 pieds) de long, la deuxième et la troisième d’une série de cinq, seront toutes deux livrées en 2025. Il s’agit d’une accélération du programme comme le plan initial était pour livrer un navire tous les 18 mois, le premier FDI devant être livré en 2024.