Nashi Argan se concentre sur le marketing numérique pour le drive to store

Il existe des marques qui, à la fin de 2020, croient toujours profondément aux magasins physiques et au service client. Nashi Argan, une marque indépendante de l’industrie soin des cheveux, est un exemple: ses stratégies de marketing numérique, fait avec RetailTune, vise ainsi à augmenter le trafic client dans les magasins et à personnaliser de plus en plus les informations transmises aux personnes.

L’entreprise, fondée à Milan en 1966 et aujourd’hui détenue par le groupe Landoll, propose des gammes de soins capillaires et corporels à travers deux marques: Nashi Argan, développée pour la routine capillaire et distribuée uniquement dans les salons de coiffure et les boutiques propriétaires, et Nashi, une ligne dédiée exclusivement aux professionnels. Les produits sont créés dans l’usine de production située dans la région de Crémone au sein de la soi-disant Polo della Cosmetics et l’entreprise compte une centaine d’employés, dont environ 60% sont impliqués dans des activités commerciales et de marketing.

Le Groupe gère actuellement un réseau de 10 magasins Nashi et 2 salons Nashi, c’est-à-dire les Nashi Stores qui intègrent le service de coiffure, lieu où de nombreux événements sont organisés. De plus, récemment, Nashi Argan a lancé le Projet affilié “Salone by Nashi”, une formule contractuelle qui permet aux salons de recréer un environnement entièrement inspiré de celui des Stores.

La marque adopte un politique commerciale qui ne prévoit pas de vente en ligne et que, par conséquent, fonde ses stratégies sur le service en magasin, qualité du produit et communauté. À lui seul, Facebook compte plus d’un million d’amis qui interagissent avec l’entreprise et participent à des événements marketing, partageant les expériences originales et positives qu’ils partagent avec la marque.

Précisément cette caractéristique, celle d’être un marque inclusive, a conduit le PDG Fabrizio Luca Ascoli, à qui nous devons le prix Deloitte “Best Managed Company”, qui lui a été décerné en septembre 2020, à se concentrer sur le marketing numérique pour apporter des messages ciblés aux gens et les amener dans les magasins physiques. A côté de l’entreprise dans ce chemin il y a l’agence Commerce de détail.

En 2019, il a donné une impulsion aux stratégies de marketing numérique également à travers la collaboration avec RetailTune. Pouvez-vous expliquer les raisons de ce choix?

Pour notre vision, l’expérience sensorielle liée à l’achat du produit est essentielle. Nous avons donc opté pour un politique de vente exclusive via des canaux physiques spécialisés, de nos magasins propriétaires aux salons de vente au détail, et en ce sens le dynamisme de l’activité magasin devient primordial: donner au client qui recherche nos produits les informations sur où les trouver est essentiel. Pour cette raison, nous avons commencé la collaboration avec RetailTune qui nous a aidés à création d’un localisateur de magasins cela saluerait notre besoin de communiquer une distribution très variée et dans la supervision des points de contact en ligne avec le consommateur final. Nous collaborons depuis un an et nous sommes très heureux.

La manière dont Nashi Argan fait face au marché est fortement basée sur le service client et le partage de ses événements, aussi bien dans les magasins en propriété que chez les détaillants ou les salons. Comment une bonne gestion du marketing digital favorise-t-elle la participation des clients et le caractère de l’inclusion d’entreprise?

Nos investissements en communication se concentrent exclusivement sur le digital, et en particulier sur la construction de la communauté #nashilovers où chaque fan a le sentiment de faire partie de quelque chose de spécial: c’est un peu comme si la marque leur appartenait, et nous sommes leurs influenceurs. Surtout en écoutant leurs besoins, nous essayons de construire une expérience de marque qui va au-delà du produit, une expérience qui s’appuie sur des éléments physiques tels que des événements et des éléments numériques tels que le partage d’expériences ou un service client attentif, toujours en utilisant les plateformes sociales: principalement Facebook mais aussi Instagram et plus récemment Whatsapp.

Être sur le marché aujourd’hui, c’est gérer un grand nombre de points de contact numériques et beaucoup de données. Selon vous, quelles pourraient être les prochaines étapes pour un commerce de détail totalement contemporain et totalement connecté aux outils d’information numériques auxquels les consommateurs finaux doivent faire face?

Nous travaillons sur un pour l’année prochaine Plateforme CRM qui intègre tous les aspects, en particulier aussi les interactions sociales qui ont lieu quotidiennement, de sorte que construire une base d’informations complète où vous pouvez avoir le suivi des activités visant un personnalisation du service et de la communication. Grâce à la collaboration avec RetailTune, nous pourrons savoir quels produits sont les plus vus par le public à proximité de nos magasins et guider la communication locale. L’objectif est de faire en sorte que les clients se sentent vraiment spéciaux et choyés plutôt que d’analyser les chiffres. Après tout, c’est ce que recherchent les clients de Nashi lorsqu’ils abordent notre monde.

L’expérience personnelle sera-t-elle encore plus la clé de voûte du commerce de détail post-sanitaire d’urgence?

Personnellement, je ne pense pas que cette urgence sanitaire provoquera des bouleversements majeurs à moyen et long terme. Les gens voudront toujours sortir, se rencontrer et prendre leur temps pour décider d’acheter ou non un produit. Certes, certains processus vers Internet ont été accélérés, mais les cosmétiques par nature vivent d’une allure où découverte, conseil et sensorialité seront difficilement remplaçables.