Michel de l’UE promet son soutien au gouvernement intérimaire de la Libye – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

Tripoli (AFP)

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a offert son soutien à la Libye dimanche lors d’une visite à Tripoli, alors que la nation nord-africaine cherche à mettre fin à une décennie de chaos après une révolte de 2011 soutenue par l’OTAN.

“Nous travaillerons avec le nouveau gouvernement et le soutiendrons”, a déclaré Michel après avoir rencontré le Premier ministre par intérim Abdul Hamid Dbeibah, qui a été sélectionné dans le cadre d’un processus parrainé par l’ONU pour mener la Libye aux élections du 24 décembre.

Le parlement libyen a confirmé le mois dernier le nouveau gouvernement de transition de Dbeibah.

“L’Union européenne soutient activement le processus de réconciliation nationale”, a déclaré Michel.

“La reprise économique, les élections, la lutte contre l’immigration clandestine … sont des domaines dans lesquels l’UE peut apporter son aide.”

La Libye, riche en pétrole, est déchirée par le conflit depuis le renversement et le meurtre du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

On espère que la dernière poussée du gouvernement d’unité rassemblera des forces rivales, en particulier les deux principaux camps à l’est et à l’ouest, chacun soutenu par des puissances étrangères.

Quelque 20 000 mercenaires et combattants étrangers sont restés en Libye au début de décembre, selon les Nations Unies, et la date limite de janvier pour leur retrait est passée sans qu’aucun signe de leur départ.

Les appels à leur départ se sont multipliés ces dernières semaines, et Michel a exhorté “tous les mercenaires et soldats étrangers à partir rapidement”.

Le ministre des Affaires étrangères Najla al-Mangoush a réitéré dimanche l’appel de la Libye à son retrait.

Le pays est également une route majeure pour les migrants qui tentent d’atteindre l’Europe à travers la Méditerranée, et les trafiquants ont prospéré dans l’anarchie qui a suivi le renversement de Kadhafi.

Michel a déclaré que la migration était un “thème majeur” dans les relations entre la Libye et l’UE.

Le mois dernier, les ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et de l’Italie se sont rendus à Tripoli pour manifester leur soutien au nouveau gouvernement du pays déchiré par la guerre.

La France a rouvert son ambassade en Libye le mois dernier et la semaine prochaine, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis devrait se rendre à Tripoli pour y rouvrir l’ambassade du pays, lors d’une visite coïncidant avec celle du Premier ministre italien Mario Draghi.

Michel a déclaré qu’un ambassadeur de l’UE reviendrait dans la capitale libyenne dans les semaines à venir.

Il a également déclaré que l’UE ferait don de 50000 vaccins Covid-19, ce qui ajouterait à la livraison plus tôt dimanche de 100000 doses du spoutnik V russe, le premier lot à arriver.

Les autorités libyennes ont officiellement signalé plus de 160000 cas de coronavirus parmi ses sept millions d’habitants, avec plus de 2700 morts.