Sophie Benoiton 5 juillet 2019
Canal+

C’est la crise à Canal+. La chaine de Vincent Bolloré doit faire face à une concurrence féroce tout azimut. Suite au départ de nombreux abonnés, la chaine cryptée va annoncer un plan massif de départs.

Un plan qui avait fuité dans la presse

Les sources Satellifax et Les Jours avaient raison. Un plan de départ massif est bien en préparation au sein du groupe Canal+ . L’AFP (via L’Obs) confirme en citant une source proche du dossier.

500 postes supprimés sur 2800 salariés

Ce plan de départs va bien être présenté en début de semaine prochaine aux représentants du personnel de Canal+ lors d’une réunion du conseil social et économique. Il est prévu de supprimer 500 postes, soit l’équivalent 18 % des effectifs de l’entreprise en France, sur 2 800 salariés. Le groupe Canal+ compte au total quelque 7 000 employés à travers le monde. Toutefois, les effectifs internationaux ne seraient pas concernés.

De nouveaux arrivants, de nouvelles habitudes

En France, Canal+ va mal, en raison d’une concurrence toujours plus agressive et d’un changement des comportements des téléspectateurs. A noter la forte progression des services de SVOD (Netflix et Amazon Prime Video). Ce public se détourne donc des programmes de Canal+. L’arrivée de chaînes thématiques aux pratiques commerciales agressives telles que BeIn Sports et RMC Sport ont ôté certains droits de retransmission historiquement diffusés sur Canal+ et ont su capter une partie de ses abonnés.

Les abonnés historiques de Canal attirés par les offres SVOD à l’instar de Netflix

Depuis cette année, nous savons que l’espagnol MediaPro diffusera de 2020 à 2024 en quasi-exclusivité les matchs de Ligue 1 de football. Or, le championnat de France était le produit d’appel historique de Canal+ pour les passionnés de sport. La chaine devra se contenter de diffuser la plus belle affiche de chaque journée le dimanche soir (en plus d’un match le samedi après-midi).

Canal+ n’est pas restée sans rien faire. Elle a pu arracher les droits du championnat de football anglais, la Premier League, et a lancé des offres sans engagement ainsi qu’un service dédié aux séries. Or, ces formules arrivent trop tard :  la pression commerciale et leur techniques de vente ou de désabonnement désormais archaïques ont déçu des abonnés. Ces derniers ont même l’impression que l’offre s’appauvrit.

Les suppressions de postes seraient donc une conséquence de ce phénomène. Entre le 31 mars 2018 et le 31 mars 2019, 284 000 abonnés avaient abandonné Canal+ en France. La chaîne ne comptabilisait plus que 7,727 millions d’abonnés dans le pays, 4,643 millions directement et 3,084 millions via les offres partenaires (typiquement, les opérateurs). Sur le seul premier trimestre 2019, Canal+ a vu partir 99 000 clients, net de recrutements.

Cette tendance semble s’accélérer : le PDG Vincent Bolloré a ainsi demandé la mise en place de ce plan de départs.

Passionné de marketing, j'ai voulu étudier le référencement et la rédaction web pour assuré un bon marketing pour les site web. Je suis rédactrice bénévole sur ce site d'actualités sur les rubriques Société et International principalement.