Massacre de Nice, complice de l’agresseur pris – Agence ANSA

La police a arrêté en Italie le complice de l’auteur de l’attentat terroriste commis en France à Nice le 14 juillet 2016. L’homme s’appelle Endri Elezi, albanais, et a été arrêté à Sparanise, dans la province de Caserte.

Elezi, 28 ans, d’origine albanaise, a fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen émis par les autorités françaises car il était tenu pour responsable de la fourniture d’armes à l’auteur du massacre, Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Le jeune homme a été identifié par les agents des digos de Naples et de Caserte, coordonnés par le procureur de Naples, grâce aux informations recueillies par l’antiterrorisme et a été arrêté dans la rue de Sparanise où il était avec un enfant, probablement le fils avait par le partenaire avec qui vit, et d’autres compatriotes.

Les enquêteurs de la police d’État maintiennent toujours le secret strict alors que les enquêtes se poursuivent pour déterminer le réseau de partisans qui a protégé l’homme de 28 ans. On sait que l’Albanais était arrivé il n’y a pas longtemps dans la région de Caserte et avait tenté de se fondre dans la grande communauté du pays vivant à Sparanise; sa présence, “nouvelle” sur le territoire, a cependant été remarquée par les enquêteurs des Digos de la préfecture de police de Caserte dirigés par Enzo Vitale, qui passent constamment au crible tous les “points sensibles” où les terroristes présumés peuvent laisser des traces, des mosquées à l’argent transferts dans les gares. L’homme ne fréquentait ni les mosquées ni les autres lieux de culte, mais il y avait été attentif précisément parce qu’il ne l’avait jamais vu auparavant; lorsque les policiers ont été sûrs qu’il pouvait être le sujet recherché par les autorités françaises pour le massacre de Nice, le blitz et l’arrestation ont été déclenchés.

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA