Macron dit la France "finaliser" prévoit d’alléger les restrictions pour les voyageurs vaccinés – CBS News

Washington – La France est en train de finaliser son projet de lever les restrictions pour les Américains voyageant dans le pays qui ont reçu leurs vaccins COVID-19, a déclaré le président français Emmanuel Macron, alors que la nation est aux prises avec une nouvelle augmentation des cas de coronavirus.

“Nous lèverons progressivement les restrictions de début mai, ce qui signifie que nous nous organiserons en été avec nos professionnels en France pour les citoyens européens français, mais aussi pour les citoyens américains”, a déclaré Macron dans une interview à “Face the Nation »diffusé dimanche. “Nous travaillons donc dur pour proposer une solution très concrète, en particulier pour les citoyens américains vaccinés, donc avec un laissez-passer spécial, je dirais.”

La France est actuellement dans son troisième verrouillage national alors qu’elle lutte contre une autre vague d’infections à coronavirus, avec des écoles fermées jusqu’à la fin avril, des déplacements limités et des rassemblements interdits. Dans un discours national télévisé à la fin du mois dernier, Macron a attribué la dernière poussée aux nouvelles variantes de coronavirus, qui sont plus contagieuses et ont créé «une épidémie au sein d’une épidémie».

Le bilan des morts du coronavirus en France a dépassé 100000, et il y a eu plus de 5,3 millions de cas confirmés, selon l’Université Johns Hopkins.

Macron a déclaré dimanche que les ministres français «finalisaient les discussions techniques» sur l’assouplissement des restrictions, et que les responsables élaboraient un certificat pour faciliter les voyages entre les pays européens avec des tests et des vaccinations.

“L’idée est en effet de proposer cela au citoyen américain lorsqu’il décide de vacciner ou avec un test PCR négatif”, a-t-il déclaré. “L’idée est donc en effet de toujours contrôler le virus, de maximiser la vaccination et de lever progressivement les restrictions.”

La flambée la plus récente de cas de coronavirus en France survient alors que les vaccinations dans le pays sont en retard. Mais Macron a déclaré que l’Europe rattrapait son retard, avec une production accélérée, positionnant la France pour atteindre ses objectifs en matière de vaccins. Pourtant, certains membres de l’Union européenne envisagent de s’approvisionner en vaccin russe Spoutnik, qui n’a pas encore été approuvé par l’Agence européenne des médicaments.

Lorsqu’on lui a demandé s’il achèterait le vaccin russe, Macron a noté que les autorités sanitaires européennes ne l’avaient pas encore autorisé, de sorte que le vaccin ne pouvait pas être utilisé sur le sol français.

“A ce stade, le vaccin russe n’est pas reconnu par nos autorités”, a-t-il déclaré. “Je ne pense donc pas que le vaccin russe soit aujourd’hui une solution à une accélération car il faudra du temps pour avoir l’autorisation de l’agence européenne et il faudra du temps pour produire sur notre continent un tel vaccin”.

En plus de faciliter la vaccination des citoyens français, Macron a déclaré qu’il ne suffit pas de se concentrer uniquement sur les pays riches.

“Je pense qu’entre maintenant et juin, nous devons envoyer un maximum de doses de vaccin, ce qui est une infime partie de ce que nous obtenons pour nous, pour vacciner les travailleurs du système de santé en Afrique”, a-t-il déclaré. «C’est très limité, mais ces gars-là travaillent dur pour préserver le système de santé et c’est quelque chose que nous pouvons faire. Et c’est la même chose en Amérique latine. Après l’été, nous accélérerons ces livraisons. Nous accélérerons cette solidarité. Et en plus de cela , ce que nous devons fournir, c’est aussi un financement pour ces économies. “