Liste rouge : Le Royaume-Uni envisage d’ajouter la France à la liste des pays visés par l’interdiction de voyager et nécessitant une mise en quarantaine dans les hôtels – iNews

La France pourrait être ajoutée à la “liste rouge” britannique des pays dont tous les voyageurs entrants doivent être mis en quarantaine dans un hôtel.

Le pays a connu une forte augmentation du nombre de cas de la variante sud-africaine du coronavirus, les nouvelles infections ayant atteint le chiffre record de 30 000 en une journée dimanche.

Selon Le Timesles ministres envisagent d’ajouter la France à la liste la plus stricte pour éviter que des cas de mutation ne se retrouvent en Grande-Bretagne.

“S’il y a un autre pic en Europe et qu’il atteint des niveaux endémiques, nous ne voulons pas le ramener ici”, a déclaré un ministre anonyme au journal.

Tous les Britanniques arrivant de 35 pays figurant sur la “liste rouge” doivent être mis en quarantaine pendant au moins 10 jours dans un hôtel désigné, ce qui leur coûte jusqu’à 1 750 £.

Tous les arrivants, quelle que soit leur origine, doivent s’isoler chez eux, obtenir un résultat négatif jusqu’à 72 heures avant leur arrivée, et subir des tests Covid au deuxième et au huitième jour d’isolement.

Il n’est pas prévu que la situation de décembre se répète, lorsque la frontière franco-britannique a été fermée au pied levé.

Les transporteurs qui acheminent des fournitures essentielles et de la nourriture n’auront pas à être mis en quarantaine, comme c’est le cas pour les personnes voyageant depuis d’autres pays.

Le point d’interrogation concernant les règles de voyage de la France intervient au moment où Boris Johnson appelle les dirigeants de l’UE pour tenter d’empêcher l’Union d’interdire les exportations du vaccin Covid vers le Royaume-Uni.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a menacé de bloquer les exportations de vaccins de l’UE vers les pays où le taux de vaccination est plus élevé et qui n’offrent pas d’approvisionnement réciproque en vaccins.

Sous la pression du déploiement relativement faible des vaccins dans l’Union européenne, elle a intensifié sa rhétorique ce week-end, déclarant que l’UE avait le pouvoir d'”interdire” les exportations, et ajoutant : “C’est le message que nous adressons à Astra : “C’est le message adressé à AstraZeneca.”

i a contacté le ministère des Transports pour obtenir des commentaires.

La liste rouge dans son intégralité

  • Angola
  • Argentine
  • Bolivie
  • Botswana
  • Brésil
  • Burundi
  • Cap-Vert
  • Chili
  • Colombie
  • République démocratique du Congo
  • Équateur
  • Eswatini
  • Éthiopie
  • Guyane française
  • Guyane
  • Lesotho
  • Malawi
  • Mozambique
  • Namibie
  • Oman
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Qatar
  • Rwanda
  • Seychelles
  • Somalie
  • Afrique du Sud
  • Suriname
  • Tanzanie
  • Émirats arabes unis (EAU)
  • Uruguay
  • Venezuela
  • Zambie
  • Zimbabwe