L’Inde publie le record quotidien de Covid alors que les cas dans le monde atteignent 150 millions – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

New Delhi (AFP)

L’Inde a publié vendredi un autre record mondial d’infections quotidiennes à coronavirus, poussant les cas dans le monde au-delà de 150 millions, une pandémie qui a tué près de 3,2 millions de personnes dans le monde continue de faire des ravages.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens a plus que doublé depuis mi-février, a montré un décompte de l’AFP, dans une explosion d’infections imputée en partie à une nouvelle variante de Covid-19 mais aussi au non-respect des restrictions virales.

Les pays avec le nombre total de cas le plus élevé sont les États-Unis, l’Inde et le Brésil, qui ont enregistré 3 001 décès dus à Covid-19 au cours des dernières 24 heures, portant son bilan global à 401 186.

Le continent qui voit le gros des nouveaux cas quotidiens est l’Asie, en grande partie entraîné par une vague dévastatrice en Inde qui a submergé les hôpitaux et les crématoriums.

L’Inde a enregistré 385 000 autres cas au cours des dernières 24 heures – un nouveau record mondial – et près de 3 500 décès, selon des données officielles que de nombreux experts soupçonnent d’être en deçà du véritable bilan.

Plus de 40 pays se sont engagés à envoyer une aide médicale en Inde, avec un transporteur militaire américain Super Galaxy transportant plus de 400 bouteilles d’oxygène, d’autres équipements hospitaliers et près d’un million de tests rapides de coronavirus arrivant à New Delhi vendredi.

La diaspora mondiale indienne est également entrée en action, avec une collection de volontaires à l’étranger qui se démènent pour trouver des fournitures désespérément nécessaires pour la famille, les amis et les étrangers frappés par Covid-19.

Les malheurs de l’Inde alors que les cas montaient en flèche ont été son échec à mettre sur pied un programme de vaccination indispensable.

Jusqu’à présent, seuls les travailleurs «de première ligne» comme le personnel médical, les personnes de plus de 45 ans et les personnes atteintes de maladies existantes ont reçu le vaccin AstraZeneca ou le Covaxin local de Bharat Biotech.

À partir de samedi, les jabs seront ouverts à tous les adultes, ce qui signifie qu’environ 600 millions de personnes supplémentaires seront éligibles.

Mais plusieurs États ont averti qu’ils ne disposaient pas de stocks suffisants et que le déploiement élargi était menacé par des querelles administratives, une confusion sur les prix et des problèmes techniques sur la plate-forme de vaccination numérique du gouvernement.

– Les malheurs du Brésil –

Le Brésil, qui a l’un des taux de mortalité les plus élevés de la pandémie, a également du mal à vacciner un vaste pays confronté à une augmentation du nombre de cas, avec 189 décès pour 100 000 habitants.

Les experts attribuent la dernière vague en partie à la «variante brésilienne» du virus, une mutation qui est apparue dans ou autour de la ville de Manaus, dans la forêt amazonienne, en décembre.

Mais beaucoup ont également pointé du doigt l’administration du président Jair Bolsonaro, qui fait maintenant face à une enquête du Sénat du pays pour savoir s’il y avait eu négligence criminelle dans sa gestion de la pandémie.

Environ 28 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin Covid-19, soit un peu plus de 10% de la population.

Les régulateurs de la santé du pays ont déclaré cette semaine qu’ils rejetteraient le vaccin Spoutnik V de fabrication russe, citant des preuves qu’il contenait une version vivante de l’adénovirus, un virus commun causant le rhume.

– ‘Orage parfait’ –

Depuis la découverte du virus, plus de 50,2 millions de cas ont été enregistrés en Europe – plus d’un tiers des infections mondiales.

Mais le continent commence à s’ouvrir à nouveau avec la reprise de leurs campagnes de vaccination.

Les sites du patrimoine doivent rouvrir dans toute l’Écosse pour la première fois cette année vendredi et après la plus longue fermeture depuis la Seconde Guerre mondiale, alors que les restrictions relatives aux coronavirus sont progressivement assouplies.

En France, les cafés, les lieux culturels et les entreprises rouvriront en plusieurs phases à partir de mai, a déclaré le président Emmanuel Macron.

Et dans la Belgique voisine, les brasseurs de bière renommés du pays, durement touchés par des mois de verrouillage, se précipitent pour s’assurer que des approvisionnements adéquats sont disponibles lorsque les établissements rouvriront la semaine prochaine.

Parmi les célébrations, le géant pharmaceutique britannique AstraZeneca, qui a annoncé vendredi 275 millions de dollars (227 millions d’euros) de ventes de son vaccin Covid au cours des trois premiers mois de l’année.

Le vaccin Covid-19 de la société a été développé avec l’Université d’Oxford et a joué un rôle clé dans la campagne de vaccination rapide en Grande-Bretagne. L’entreprise le vend au prix coûtant.

«Il est très important de réaliser que la situation en Inde peut se produire n’importe où», a déclaré Hans Kluge, chef de l’OMS pour l’Europe.

fraises-oho / mtp