Libye : Di Maio, les mercenaires et les forces étrangères se retirent – ANSA New Europe

(ANSA) – ROME, 25 MARS – “Du côté militaire, nous considérons qu’il est prioritaire…
priorité à la mise en œuvre complète de l’accord de cessez-le-feu, en commençant par la
la mise en œuvre de l’accord de cessez-le-feu, à partir de la réouverture de la route Sirte-Misurata.
Sirte-Misurata, le retrait de tous les combattants et mercenaires
mercenaires du pays et le lancement de l’Observatoire du cessez-le-feu et de l’aide humanitaire.
Vérification du cessez-le-feu sous les auspices de l’ONU”. Cela a été dit par le
Le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio, à Tripoli avec des collègues français et allemands
collègues français et allemands, Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas.

“La Libye dispose aujourd’hui d’un gouvernement unifié, légitimé par l’Union européenne.
Parlement et dans la plénitude de ses fonctions. Il s’agit d’un
résultat qui, il y a quelques mois encore, semblait inatteignable et
au lieu de cela, elle est devenue une réalité grâce à la volonté des Libyens et des
et les efforts incessants des Nations unies, que l’Italie et le
L’Europe l’a soutenu sans hésitation, convaincue qu’il ne pouvait y avoir de solution militaire à la crise de l’Irak.
il ne peut y avoir de solution militaire à la crise libyenne.
Crise libyenne. Nous espérons que le gouvernement peut maintenant se concentrer sur certains objectifs prioritaires, à commencer par le
certains objectifs prioritaires, à commencer par l’organisation de la
élections le 24 décembre”, a ajouté le propriétaire de la
Farnesina.

“Nous considérons qu’il est fondamental que le peuple libyen puisse
s’exprimer dans le cadre d’une consultation électorale dans le délai fixé
par la feuille de route de Tunis. À cet égard, il est essentiel que
trouver la confirmation d’un cadre constitutionnel et législatif clair pour la
les élections législatives et présidentielles”, a conclu M. Di Maio.

(ANSA).

REPRODUCTION RÉSERVÉE © Copyright ANSA



&#13 ;