L’Espagne ouvre ses frontières à tous les voyageurs vaccinés – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

Malaga (Espagne) (AFP)

L’Espagne ouvre lundi ses frontières aux voyageurs vaccinés du monde entier, espérant qu’un afflux de visiteurs revitalisera son secteur touristique très important qui a été battu par la pandémie de coronavirus.

“L’Espagne est une destination sûre”, a insisté la ministre de la Santé Carolina Darias, ajoutant que le pays était “en train de reconquérir son leadership mondial dans le tourisme”.

Les Européens non vaccinés – qui peuvent actuellement entrer en Espagne avec un test PCR négatif effectué dans les 72 heures – pourront à partir de lundi passer un test d’antigène moins cher à la place.

Mais dans un revers, le Royaume-Uni, un énorme marché touristique pour le pays, n’a pas encore retiré l’Espagne de sa liste de pays à risque, ce qui signifie que les voyageurs britanniques devront mettre en quarantaine à leur retour chez eux ainsi que payer pour le coûteux Covid- 19 épreuves.

Les Britanniques constituent normalement le plus grand contingent de touristes en Espagne – en 2019, plus d’un cinquième des 83,5 millions d’arrivées en Espagne provenaient du Royaume-Uni.

Quoi qu’il en soit, ceux du secteur du tourisme espèrent toujours une vague estivale de visiteurs.

José Luis Prieto, président du syndicat espagnol des agents de voyages (Unav) espère une “reprise spectaculaire” à partir de lundi.

Selon lui, au cours des dernières semaines, les voyagistes britanniques, français et allemands – les trois principaux marchés espagnols – ont reçu un grand nombre de demandes.

Dans tout le pays, de la Costa del Sol aux îles Canaries, les hôtels et restaurants rouvrent après des mois de fermeture, et les compagnies aériennes ont redémarré les routes abandonnées au plus fort de la pandémie.

L’aéroport de Malaga attendait une vingtaine de vols différents rien que lundi matin, en provenance d’Europe comme Berlin, Lille, Francfort et Londres.

L’Espagne recommencera également à autoriser les bateaux de croisière dans ses ports à partir de lundi.

#photo1

– Décision britannique “décevante” –

La décision de la Grande-Bretagne de maintenir l’Espagne sur sa liste orange a toutefois été “décevante”, a déclaré le ministre de la Santé.

L’Espagne avait mis en place plusieurs mesures pour attirer les touristes britanniques sur ses côtes, comme leur permettre d’entrer sans avoir à présenter un test PCR à partir de fin mai.

La ministre espagnole du Tourisme a déclaré vendredi qu’elle ne comprenait pas le refus du gouvernement britannique d’inscrire certaines régions d’Espagne où les cas de Covid-19 sont faibles, comme les îles Canaries, sur sa liste verte.

Dans un contexte d’incertitude, le grand voyagiste TUI a annulé tous ses vols vers l’Espagne jusqu’au 13 juin.

Londres ne reviendra pas sur sa décision avant trois semaines, un temps précieux pour ceux du secteur hôtelier qui espèrent récupérer une partie des pertes de 2020, lorsque les arrivées de visiteurs ont chuté de 77% par rapport à l’année précédente.

Fortement dépendante de son industrie touristique, l’Espagne a été l’une des économies occidentales les plus touchées par la pandémie, avec une baisse de 10,8% de son PIB en 2020.

Le gouvernement espagnol s’est fixé pour objectif d’attirer 45 millions de voyageurs d’ici la fin de l’année.

Mais fin avril, le pays n’avait accueilli que 1,8 million de visiteurs, selon les statistiques officielles.