Les Pouilles sont parmi les zones les plus à risque d’Europe – Foggia

Les Pouilles parmi les zones les plus à risque d’Europe. C’est ce qui ressort de la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (Ecdc) concernant l’incidence des cas de Covid-19 au sein de l’Union européenne.

L’analyse de l’ECDC prend en compte certains paramètres, tels que le taux de notification (c’est-à-dire le nombre total de nouveaux cas pour 100000 habitants enregistrés au cours des 14 derniers jours au niveau régional), le taux de positivité du test (c’est-à-dire le rapport entre les prélèvements effectués et positivité détectée, au cours de la semaine dernière) et le taux de dépistage, c’est-à-dire le nombre de tests d’infection Covid-19 pour 100 000 habitants réalisés la semaine dernière.

Et c’est précisément le premier paramètre qui place les Pouilles parmi les territoires les plus à risque: dans l’étude mise à jour au 15 avril, qui cartographie les territoires avec les couleurs jaune clair, jaune, orange, rouge et rouge foncé (sur la base de l’incidence dans le 14 derniers jours), l’Italie est presque entièrement dans la zone rouge, à l’exception des Pouilles, du Piémont et du Val d’Aoste, de couleur rouge foncé, et donc avec plus de 500 cas pour 100 mille habitants, tandis que pour le Molise (orange) l’incidence se situe entre 50 et 149 cas.

Dans la même situation que les Pouilles se trouvent la Suède, la Pologne, la République tchèque, la Hongrie, la Slovénie, la Croatie, la Belgique, une partie des Pays-Bas et de la France, le Liechtenstein, l’Estonie, Chypre et certains territoires de Grèce et de Bulgarie.

L’incidence la plus faible est enregistrée en Islande, dans le nord de la Norvège, où l’incidence est inférieure à 25 cas pour 100 000 habitants. Entre 25 et 50 cas sont enregistrés en Finlande et dans la Communauté valencienne.

Incidence similaire à celle de l’Italie, en Allemagne, Autriche, Hongrie et Roumanie et dans les Etats baltes (Lituanie et Lettonie).