Les flammes au premier tour Zary est prêt pour une audition inattendue au niveau de l’AHL | Hockey | Sports

Connor Zary se rendra finalement en Colombie-Britannique. Du moins, c’est ce qui est prévu.

En attendant, le choix du premier tour des Flames n’a rien à voir avec ce séjour prolongé en Alberta.

Jusqu’à ce que son équipe junior – les Blazers de Kamloops de la Western Hockey League – reçoive le feu vert pour retourner à la patinoire, le précieux prospect peut faire un stage dans l’équipe agricole des Flames au niveau de la Ligue américaine de hockey.

Zary enregistrera son premier match professionnel dimanche lorsque le Stockton … euh … Saddledome Heat accueillera les Toronto Marlies en ouverture de saison dans leur maison temporaire.

“Je pense que ça va être énorme pour moi et j’essaie de profiter de chaque jour que je passe ici, en essayant simplement d’apprendre de nouvelles choses, d’être avec ces gars et de goûter au hockey professionnel”, a déclaré Zary, un centre de pointe qui a été sélectionné au 24e rang du classement général lors du Draft 2020 de la NHL. “Non seulement je suis ici et j’aide les Heat à gagner et j’essaie de faire ce que je peux pour aider l’équipe, mais je pense aussi que pour mon développement personnel, c’est incroyable de pouvoir avoir cette opportunité et d’essayer de développer mon propre jeu.

“À 19 ans, il n’y a jamais vraiment eu une année où des gars de mon âge ont pu faire ça. Avec tout ce qui se passe, et sans que Kamloops ait une date de début, ça a été assez bénéfique que j’aie eu l’occasion d’être ici et d’être avec ce groupe de gars”.

En général, en raison d’un accord de longue date avec la Ligue canadienne de hockey, les adolescents doivent soit se faire inscrire sur la liste de la LNH, soit retrouver leur tenue de junior.

Certains circuits d’alimentation étant toujours en pause en raison de la crise COVID-19, il y a une exception spéciale cet hiver. Le seul problème est que Zary ne peut pas continuer à se raccrocher à la chaleur une fois que les Blazers sont de retour en action. (Alors que les Hitmen de Calgary et quatre autres escouades basées en Alberta se préparent maintenant pour une mise au jeu dans la province, on ne sait pas quand la division de la WHL en Colombie-Britannique reprendra).

Les fermiers des Flames, dont le siège social se trouve normalement en Californie mais qui ont déménagé à Calgary cette saison en raison des restrictions de voyage transfrontalier, ouvrent leur ardoise avec quatre victoires consécutives contre les Marlies au Saddledome. Il n’y aura pas de supporters dans les tribunes, mais tous les matchs seront retransmis en direct sur AHLTV, un service d’abonnement.

Alors que de nombreux joueurs de la ligue mineure attendent depuis plus de 11 mois entre deux matches importants, Zary devrait avoir un certain élan de son côté.

À 19 ans, il a représenté le Canada aux championnats du monde juniors, obtenant quelques passes et une médaille d’argent dans un rôle de l’armée suisse.

Il est arrivé à la fin du camp d’entraînement de Flames et a fait une sacrée impression dans sa seule mêlée intra-équipe.

En un mois d’entraînement avec le Heat, son patron a été convenablement impressionné.

“Ce qui me frappe vraiment chez Connor, c’est qu’il a une grande capacité à sentir le jeu autour de lui”, a déclaré l’entraîneur-chef Cail MacLean. “C’est le bon vieux sens du hockey ou une sorte d’athlète cérébral. Vous pouvez voir en Connor que vous pouvez penser qu’il ne sait pas qu’il est sous pression, mais il sait exactement d’où vient la pression et il est prêt à faire le jeu en conséquence. Et c’est une si grande compétence en matière de hockey. C’est ce qui fait les bons joueurs, les joueurs attentifs. Il peut se mettre dans des situations tendues et il a la capacité d’en tirer profit, mais en même temps il a le sentiment de savoir quel jeu il doit faire, quand et dans quelle direction. Il m’a donc impressionné à cet égard. C’est un joueur très intelligent.

“On le voyait parfois dans les championnats du monde juniors. Il a juste une idée du temps dont il dispose avec le palet avant qu’il n’arrive, en fonction de ce qui vient d’une autre direction. Et vous pouvez le voir ici aussi… Un tel attribut n’est pas facile à développer à l’improviste, et il est abondant. C’est donc tout à son honneur.”

Zary, qui a accumulé 38 buts et 48 passes décisives avec les Blazers et qui est donc admissible au repêchage, aura l’occasion de prouver ses talents d’attaquant lors de ses premiers tours professionnels. Il devrait patiner dimanche entre une paire de tireurs talentueux – Luke Philp, originaire de Canmore, qui a égalé la tête de l’équipe de Stockton avec 19 buts la saison dernière, et Dmitry Zavgorodniy.

Immédiatement après avoir été repêché par les Flames en octobre, Zary a mentionné qu’il avait déjà vécu “quelques moments spéciaux” au Saddledome, notamment un voyage à la finale du Mac’s Midget-AAA Tournament avec les Saskatoon Contacts et quelques soirées efficaces avec les Blazers. Il ne s’attendait pas alors à jouer un jour des matchs de l’AHL dans cette arène, mais il est impatient de profiter au maximum de cette audition inattendue.

“Pour moi, il s’agit simplement de montrer ce dont je suis capable”, a déclaré Zary. “Je sais que ma place est ici, alors je leur montre ce qu’ils ont rédigé et je montre ce que je peux faire et ce que je peux apporter à leur équipe et à toute l’organisation. J’ai hâte d’y être dimanche dans la première et, je l’espère, toute la semaine et peut-être les deux semaines suivantes, en fonction de tout ce qui se passera dans le cadre de la WHL. J’ai hâte d’aller sur la glace et de donner tout ce que j’ai”.

[email protected]

Twitter.com/WesGilbertson

Copyright Postmedia Network Inc, 2021