Les États-Unis et le Danemark espionnent les politiciens de l’UE "Extrêmement sérieux" Si prouvé: France – NDTV

Les ramifications internationales des allégations n’ont pas encore été établies (représentation)

Paris:

Les rapports des médias alléguant que les États-Unis ont espionné des politiciens de haut niveau en Europe avec l’aide des services de renseignement danois sont “extrêmement graves” s’ils sont prouvés, a déclaré lundi le gouvernement français.

“C’est extrêmement grave, il faut voir si nos partenaires de l’UE, les Danois, ont commis des erreurs ou des fautes dans leur coopération avec les services américains”, a déclaré le ministre de l’Europe Clément Beaune à la radio France Info.

Il a ajouté que ce serait également très grave s’il s’avérait que Washington espionnait les dirigeants de l’UE.

“Entre alliés, il doit y avoir de la confiance, une coopération minimale, donc ces faits potentiels sont graves”, a déclaré le ministre.

Il a dit que les faits doivent d’abord “être vérifiés” et ensuite “des conclusions tirées en termes de coopération”.

Les médias danois et européens, dont Le Monde en France, ont rapporté dimanche que les États-Unis avaient espionné des hommes politiques de premier plan en Europe, y compris la chancelière allemande Angela Merkel, de 2012 à 2014 avec l’aide des services de renseignement danois.

L’Agence de sécurité nationale (NSA) des États-Unis a profité d’une collaboration de surveillance avec l’unité de renseignement militaire du Danemark FE pour le faire, a-t-elle déclaré.

“Ce n’est pas quelque chose qui doit être minimisé”, a déclaré Beaune, tout en reconnaissant que des allégations similaires avaient émergé en 2013 selon lesquelles les États-Unis avaient espionné Merkel.

“Nous ne sommes pas dans une sorte de monde câlin, donc ce genre de comportement peut malheureusement se produire”, a-t-il déclaré.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est publiée à partir d’un flux syndiqué.)